Exclu FM Ligue 1

Mercato PSG : les folles exigences financières de Milan Skriniar

Par Santi Aouna - Aurélien Léger-Moëc
2 min.
Mercato PSG : les folles exigences financières de Milan Skriniar @Maxppp

Alors que l’Inter Milan a jusqu’à présent échoué à prolonger son défenseur slovaque Milan Skriniar, le PSG reste présent sur le dossier. Et il a en main les chiffres désirés par le joueur, tout comme l’Inter. Des montants qui sont différents d’un club à l’autre. Celui qui répondra favorablement aux exigences du défenseur aura toutes ses chances.

La suite après cette publicité

Le dossier Milan Skriniar se joue sur la durée. C’était déjà le cas l’été dernier, lorsque le PSG pensait pouvoir convaincre l’Inter Milan de lâcher son défenseur slovaque, en fin de contrat en juin 2023. Las, le club de la capitale s’est incliné face à l’inflexibilité des dirigeants intéristes, convaincus de leur côté d’obtenir à terme la prolongation de leur joueur.

Mais voilà, cela ne se passe pas comme prévu. Comme la presse italienne l’a relaté ce matin, Skriniar n’a toujours pas répondu favorablement à l’offre de prolongation de l’Inter. Et laisse donc la porte ouverte à toutes les options. Celle du PSG existe toujours. D’ailleurs, selon nos informations, Milan Skriniar a bien deux offres de contrat en main, celle de l’Inter et celle du PSG. Correspondent-elles à ses demandes ?

À lire Rien ne va plus entre le PSG et Chelsea

Skriniar a donné ses exigences à l’Inter et au PSG

C’est là tout l’enjeu, puisque Milan Skriniar et ses représentants ont bien traduit leurs exigences financières. Et elles sont différentes d’un club à l’autre. Selon nos informations, il demande 5 M€ de salaire annuel net et 15 M€ de prime à la signature à l’Inter. Mais au PSG, il réclame 9 M€ annuels nets et 25 M€ de prime à la signature.

La suite après cette publicité

À l’heure actuelle, il n’a trouvé aucun accord, loin de là. S’il privilégie le fait de rester à l’Inter Milan, où il se sent bien, il n’hésitera pas à aller au PSG si le club francilien accède à ses demandes. Il n’a pas répondu favorablement à la première proposition de l’Inter, inférieure à ses exigences. Tout reste donc ouvert, puisque le joueur ne ferme aucune des deux portes. Reste désormais à savoir lequel des deux clubs sera le plus prompt à céder.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité