Eric Dier s’en veut de ne pas avoir aidé Dele Alli

Par Noah Thouery
1 min.
Eric Dier avec le maillot de l’Angleterre en 2018. @Maxppp

Il y a bientôt deux semaines, Dele Alli livrait un entretien poignant aux côtés de Gary Neville à propos de ses problèmes personnels. Addictions, enfance traumatisante, alcoolisme, l’ancienne pépite des Spurs a tout lâché, expliquant ainsi sa descentes aux enfers. Fut un temps coéquipiers en sélection comme en club, Eric Dier reconnaît n’avoir rien vu venir. Dégoûté de ne pas avoir pu aider suffisamment Dele Alli, un grand ami, le défenseur central de Tottenham ne peut que constater les dégâts.

La suite après cette publicité

«Je suis en colère contre moi-même et déçu de ne pas avoir fait plus. Quand il était en cure de désintoxication – et je savais qu’il était en cure de désintoxication – je lui ai parlé plusieurs fois et lui ai envoyé un message, parce que j’avais mon mariage. Je lui ai dit : 'Je ne sais pas si tu vas y arriver’, parce qu’évidemment je savais ce qu’il traversait. Dele a un cœur en or, vraiment. Il y a longtemps, je suis allé à Milton Keynes avec lui et il m’a montré où il avait grandi. Il m’a tout montré, donc j’étais conscient du contour de l’image, du cadre, mais pas de l’image elle-même», explique Eric Dier, peiné de ne pas avoir été plus utile que ça pour son ami de toujours. En espérant revoir Dele Alli sur les pelouses un jour…

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité