Jesse Lingard retrouve des couleurs à West Ham

Prêté six mois par Manchester United cet hiver, Jesse Lingard effectue des débuts très remarqués à West Ham. Explosif et en confiance sur le terrain, l'Anglais retrouve le simple bonheur de jouer.

Jesse Lingard s'est déjà illustré avec West Ham
Jesse Lingard s'est déjà illustré avec West Ham ©Maxppp

C'est ce qu'on appelle une adaptation expresse. Il n'a disputé que trois matches avec West Ham mais Jesse Lingard se sent déjà comme un poisson dans l'eau de la Tamise. En 15 jours passés à Londres, l'ailier a très vite retrouvé des sensations, laissant le joueur moribond qu'il était à Manchester United, la direction l'ayant prêté pour une durée de six mois. 2 buts marqués, un penalty provoqué, des qualités et une motivation retrouvées, voilà qu'il revient en grande forme, aussi déterminé à mener son nouveau club vers les sommets de la Premier League, qu'à relancer une carrière à l'arrêt depuis plus d'un an et demi.

La suite après cette publicité

«La capacité de Jesse a toujours été là, défendait David Moyes après le succès de son équipe 3-0 sur Sheffield United. C'est un footballeur talentueux et nous savions qu'il pouvait nous donner quelque chose de différent dans le dernier tiers du terrain. Nous avions besoin de qualités offensives différentes et supplémentaires pour notre jeu et il a très bien fait.» Grâce à cette victoire, West Ham occupe la 5e place, un rang derrière Chelsea mais à égalité de points avec son voisin. Avec 43 unités au compteur, c'est seulement la 3e fois de son histoire que le club atteint cette barre après 24 matches.

Sourire retrouvé à West Ham

Une qualification en Ligue des Champions reste hypothétique mais elle était inenvisageable en début de saison. Lingard a donc débarqué dans une équipe qui tourne fort. Ça aide pour se remettre en confiance. Double buteur pour son premier match à Aston Villa et intéressant à Fulham, c'est lui qui va chercher le penalty face aux Blades, chipant en plus le ballon dans le rond central avant de remonter le terrain à toute vitesse, pour l'ouverture du score signée Rice. Les médias anglais l'ont même élu homme du match. «C'est la version de Lingard que le football anglais attendait», s'enthousiasme le Telegraph. Même son de cloche chez Sky Sports où il a été crédité d'un 8.

«Avec Antonio absent, il incombait à Lingard, aux côtés de Manuel Lanzini et Bowen, la responsabilité de l'animation offensive, et le plan de Moyes s'est parfaitement déroulé. Il a probablement un avenir avec son club parent, Manchester United, mais pour l'instant, Lingard est juste heureux de rejouer au football. Il n'a montré aucun signe de lassitude. Il a offert un penalty, déterminé à le tirer d'ailleurs, avant de le laisser à Rice. Il a cumulé 4 tirs cadrés, plus haut total du match, mais c'est surtout son intelligence de jeu qui s'est démarquée», note le média.

Des derniers mois amers à Manchester United

Lingard doit sûrement approuver sa décision de rejoindre West Ham. À Manchester, il était devenu une sorte de fantôme, sauf sur Instagram bien sûr. La saison dernière déjà avait été compliquée. Son temps de jeu avait diminué de moitié en raison de performances beaucoup trop insipides sur le terrain. Il aurait même pu terminer un championnat entier avec un zéro pointé, sans son but inscrit à la dernière minute de la dernière journée face à Leicester, sur une grossière erreur de Schmeichel. Déçus, les Red Devils n'ont même pas compté sur lui lors de ces six premiers mois, le faisant jouer que trois matches de coupes. Un nouveau départ s'imposait.

«Je suis avant tout ici pour jouer, gagner et aider l'équipe, alors j'espère que je peux le faire et nous verrons où nous en sommes à la fin de la saison. Il s'agit de jouer avec un sourire sur mon visage, de profiter de mon football et de retrouver le vieux Jesse. Pendant le confinement, j'ai récapitulé mes meilleurs moments de football - la saison sous José Mourinho où j'ai marqué tous ces buts et je suis allé à la Coupe du monde et la saison où Ole est arrivé et où j'ai bien commencé», retraçait récemment le grand ami de Paul Pogba à BT Sport. L'Anglais souhaite désormais aller de l'avant mais garde tout de même une pointe d'amertume à l'encontre des Red Devils.

L'Euro dans un coin de la tête

«J'ai commencé à avoir le feu en moi et à recommencer à jouer. Ça aurait été facile pour moi de laisser tomber, de choisir la facilité, mais une personne comme moi qui a vécu beaucoup de choses et qui connaît le football, ne peut pas abandonner, détaille-t-il. Je vais toujours me battre. Je suis revenu parmi les plus forts et les plus en forme de l’équipe de Manchester après le confinement mais je n’ai pas eu ma chance. J'étais là mais je ne jouais pas. Je faisais un entraînement supplémentaire pour me maintenir en forme pour le moment venu. Donc pour moi, il s'agit de travailler dur et de rester dévoué, retourner à l'essentiel.»

La concurrence et les choix d'Ole Gunnar Solskjaer ont eu raison de Lingard, du moins pour le moment car il est toujours sous contrat jusqu'en 2022 avec son club formateur. Avant de penser à son avenir l'été prochain, l'international (24 sélections, 4 buts) compte bien poursuivre sur sa lancée avec un grand objectif en tête : retrouver la sélection de Gareth Southgate qu'il n'a plus côtoyée depuis juin 2019. «C'est là, dans mon esprit. J'ai mes propres objectifs que j'ai notés avant de venir à West Ham et tant que je peux les atteindre, je verrai quelles portes peuvent s'ouvrir pour moi.» Titulaire à la Coupe du Monde 2018, c'est maintenant l'Euro qui se profile devant lui.

Plus d'infos

Commentaires