Comment Peter Bosz pose déjà sa patte sur l'OL

Nommé entraîneur de l'Olympique Lyonnais cet été, Peter Bosz est déjà au travail avec sa nouvelle équipe. Et le technicien néerlandais séduit pour le moment.

Peter Bosz à l'OL
Peter Bosz à l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le nouveau boss de l'OL, c'est lui. A 57 ans, Peter Bosz a été nommé officiellement entraîneur des Gones le 29 mai dernier. Choisi pour succéder à un Rudi Garcia qui ne faisait pas l'unanimité aussi bien dans son vestiaire qu'au sein du club, le technicien néerlandais doit apporter un vent de fraîcheur et aider Lyon à revenir sur le devant de la scène tout en proposant du jeu. Une mission taillée sur mesure pour le natif d'Apeldoorn au Curriculum Vitae long comme le bras.

Ancien joueur, il débuté sa carrière de coach aux Pays-Bas (De Graafschap, Heracles Almelo, Vitesse Arnhem) avant de faire un passage par Israël (Maccabi Tel-Aviv). De retour au pays, il a dirigé l'Ajax Amsterdam avant de rejoindre la Bundesliga pour y mener le Borussia Dortmund puis le Bayer Leverkusen. Des expériences mitigées mais enrichissantes pour Bosz, qui n'a pas hésité à dire oui à l'OL cet été.

Une reprise placée sous le signe du jeu

Accompagné de ses hommes de confiance, à savoir Hendrie Krüzen, Rob Maas (adjoints) et Terry Peters (préparateur physique), il a pris en main le staff lyonnais à la fin du mois de juin. Le 1er juillet, hormis les internationaux, tous étaient présents à la reprise du groupe professionnel. Après les traditionnels tests médicaux dans la matinée, le groupe est entré dès l'après-midi dans le vif du sujet avec une séance avec ballon, du jeu et des oppositions.

Les entraînements suivants ont été du même style avec des axes de travail précis comme le pressing à la récupération, la qualité de passe, la conservation de balle, la course ou encore la finition devant le but. Une préparation placée sous le signe du travail et du jeu, avec toujours un ballon au pied. Mais ce n'est pas étonnant puisque Peter Bosz avait prévenu lors de sa présentation, le jeu est au coeur de son projet.

Une philosophie de jeu basée sur l'offensive

« J'ai une philosophie de jeu. C'est un jeu attractif, offensif, on joue pour les supporters et pas pour nous même. Ça dépend des joueurs aussi. Ce n’est pas raisonnable de parler de système. Je veux connaître les joueurs, les voir s'entraîner. J'aime le foot offensif et j'aime les beaux joueurs avec de la technique, intelligents, et ensemble il faut faire quelque chose de spécial », avait-il commencé par expliquer.

« Ce n'est pas facile, mais c'est possible de jouer offensif et de gagner. Il faut une bonne organisation sur le terrain. Le plus important c'est la défense. Il faut mettre en place une organisation qui est vraiment très bien». Un travail minutieux et long que Bosz et son staff ont donc déjà commencé à mettre en place. Et on peut dire que pour le moment, les joueurs sont globalement séduits.

Des joueurs déjà conquis

Interrogé par le site officiel de l'OL, Bruno Guimarães, dont les relations avec Garcia n'étaient pas bonnes, est emballé. «On s’entraîne bien, avec beaucoup de jeu durant les séances. On travaille juste le foot. Cela compte beaucoup pour moi. L’équipe aime bien. On veut faire une grande saison (...) Il y a beaucoup de ballon. Cela fait plaisir. C’est bien. On n’a pas besoin de courir autour des terrains. Tout le monde est content. On s’entraîne déjà à 11 contre 11».

Contacté par nos soins, d'autres éléments du groupe ont aussi été séduits. L'un nous a confié attendre encore un peu avant de juger, mais être surpris par Bosz, dont les séances sont très intéressantes et axées sur le jeu. Il nous précise que le nouveau staff veut que tout soit fait à fond et directement, ce qui est également apprécié. Le fait que le Néerlandais parle aussi le Français facilite les échanges et la compréhension, qui sont meilleurs qu'avec Rudi Garcia.

Un autre joueur nous a confirmé : «c'est un coach qui parle beaucoup à ses joueurs. On fait beaucoup de passe et de jeu. C'est assez simple avec deux ou trois touches de balle. Tout le staff communique avec les joueurs, y compris l'entraîneur, ce qui est très important. Je ne connais pas le ressenti des autres joueurs, mais personnellement je me sens très bien dans le groupe». Une source interne au club nous a confirmé cela expliquant que la proximité du coach avec les joueurs était importante et qu'il a tout de suite fait savoir que les séances d'entraînement seraient courtes et intenses.

Bosz a les idées claires

Ce qui est certain, c'est que l'OL veut surfer sur l'onde positive déclenchée par l'arrivée du Néerlandais. Comme ils l'avaient fait lors de l'arrivée de Sylvinho, les Gones communiquent beaucoup sur le nouveau coach et ses méthodes sur les réseaux sociaux du club. Un entraînement a été ouvert au public jeudi afin de pouvoir retrouver les fans après une saison marquée par la covid-19 mais aussi découvrir le nouveau coach en action. Et ce sont 350 personnes qui ont répondu présentes.

Les premiers pas du technicien hollandais entre Rhône et Saône semblent donc convaincants pour le moment. Du côté de la direction lyonnaise, on est plutôt satisfait même si on apprend à découvrir et vivre avec un coach aux idées et aux méthodes claires mais différentes de ce qu'ils ont connu. Dès son arrivée, Peter Bosz a demandé à ce que le stage estival à Murcie soit repoussé plus tard (19 juillet) pour d'abord apprendre à connaître ses joueurs et les voir en action. Ce qui était primordial à ses yeux.

Le Néerlandais, qui a carte blanche, souhaite aussi faire ses propres choix et les meilleurs joueront, peu importe leur statut ou l'âge, sous ses ordres. Sur ces premières séances, il a vu les joueurs à l'oeuvre et attend plus de qualité technique, mais il va les faire travailler en ce sens. En bref, Peter Bosz met en place une vraie révolution. Demain à 21 heures face à Bourg-Péronnas, il dirigera son premier match à la tête des Olympiens. S'il n'a pas encore tout son groupe à disposition et que des renforts sont encore espérés (Onana, un n°9), il sera forcément scruté de très près, lui qui pose jour après jour sa patte sur Lyon.

Plus d'infos

Commentaires