Coupe du Monde 2022 : le Qatar fait une énorme révélation sur la mort des travailleurs migrants

Par Lucas Billard
3 min.
Coupe du Monde 2022 : le Qatar fait une énorme révélation sur la mort des travailleurs migrants @Maxppp

Alors que près de 6.500 travailleurs migrants seraient morts sur les chantiers de la construction des stades pour la Coupe du Monde 2022, le Qatar s'est fendu d'une nouvelle sortie polémique à ce sujet.

La suite après cette publicité

Voilà une sortie médiatique étonnante de la part du Qatar. Depuis le début de la Coupe du Monde 2022, et même depuis l'attribution de ce Mondial au petit émirat, les polémiques se multiplient et continuent d'entacher cet événement planétaire, du moins sur l'aspect extra-sportif. L'un des gros points noirs de cette 22ème édition réside autour de la construction des stades au Qatar, qui n'était pas doté des infrastructures nécessaires et qui a dû cravacher pour répondre aux exigences de la FIFA.

Car s'il y a bien un sujet qui fait tâche pour les Qataris, c'est bien le nombre de travailleurs migrants décédés sur les chantiers de leur Coupe du Monde au cours des 12 dernières années. D'après The Guardian, près de 6.500 ouvriers auraient perdu la vie pour permettre au Qatar d'exhiber ses stades flambants neufs tout au long de ce Mondial 2022. Interrogé par le journaliste britannique Piers Morgan sur « le chiffre honnête et réaliste des travailleurs migrants morts sur la totalité des chantiers pour la Coupe du Monde », Hassan al-Thawadi, le secrétaire général du Comité suprême du Qatar pour la livraison et l'héritage, a répondu : « entre 400 et 500. »

À lire CdM 2022 : Lionel Messi sort enfin du silence

Une sortie étonnante du Qatar qui va entretenir la polémique

Pas forcément surpris par la question, mais plutôt un peu gêné, le Qatari a expliqué ne pas avoir « le nombre exact », alors qu'officiellement, avant sa prise de parole, le Qatar avait recensé 3 morts au cours de la construction des 8 stades du Mondial. « Un mort est une mort de trop, purement et simplement. Je pense que chaque année, les normes de santé et de sécurité sur les sites se sont améliorées. Sur les sites de la Coupe du Monde dont nous étions responsables, des représentants de syndicats allemands et suisses ont salué le travail qui a été fait et souligné des améliorations. »

La suite après cette publicité

Conscient que son pays peut mieux faire, Hassan al-Thawadi a poursuivi. « Soyons clairs, ces améliorations n’ont pas eu lieu en raison de la Coupe du Monde. Ce sont des choses que nous savions que nous devions faire. Ce que le Mondial a eu pour effet, c’est qu’il a accéléré tout ça. » Et l'homme impliqué dans l'organisation du Mondial 2022 de conclure sur une note positive. « Toute la lumière mise sur le Qatar a causé de nombreuses initiatives non seulement d’un point de vue législatif, mais aussi sur l’application de ces nouvelles lois. » Cette nouvelle sortie médiatique ne devrait pas manquer de faire réagir et d'entretenir les polémiques autour de cette Coupe du Monde 2022.

La suite après cette publicité

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité