Prostitution, mafia, drogue : qui est l’arbitre du choc Espagne - France ?

Par Valentin Feuillette
3 min.
Slavko Vinčić @Maxppp

L’arbitre choisi par l’UEFA pour diriger la demi-finale entre la France et l’Espagne fait déjà scandale. En effet, le Slovène a un passé plus que jamais sulfureux.

À moins de 12 heures de l’affiche entre l’Équipe de France et l’Espagne, dans le cadre de la demi-finale de l’Euro 2024, tous les sujets possibles ont été abordés par les différentes presses françaises et espagnoles. Mais parfois, certains thèmes extrasportifs s’invitent à la fête. Ici, on ne parle pas des 7 000 supporters français à Munich, des absents du côté de la Roja, de la méforme de Kylian Mbappé ou d’Antoine Griezmann. En effet, l’Union des associations européennes de football (UEFA) a choisi Slavko Vinčić pour diriger les 22 acteurs de la rencontre. Un arbitre expérimenté, mais qui possède aussi certaines lignes à son CV qui dénotent de certains de ses confrères. En effet, cette grande affiche dans cette première demi-finale de l’Euro 2024 sur la pelouse du stade allemande de l’Allianz Arena sera donc arbitrée par Monsieur Slavko Vinčić, arbitre slovène au passé plus que sulfureux.

La suite après cette publicité

L’arbitre slovène a déjà arbitré à l’Équipe de France à trois reprises pour un bilan élogieux avec deux victoires des Bleus contre l’Arménie en novembre 2015 (4-0, amical) et l’Albanie en septembre 2019 (0-2, éliminatoires de l’Euro), mais aussi un match nul disputé face à l’Ukraine en septembre 2021 (1-1, éliminatoires de la Coupe du Monde). Lors de la saison 2022/2023, il avait été pointé du doigt virulemment pour un but refusé à Pedri pour une main ainsi qu’un penalty non sifflé pour une main dans la surface pendant la confrontation entre l’Inter et le Barça. Il avait également été critiqué lors du match entre Manchester City et le RB Leipzig la même année, en huitièmes de finale (7-0) pour avoir accordé un penalty improbable aux Cityzens pour une main peu évidente de Benjamin Henrichs, mais en oubliant de siffler une faute pour cette sortie dangereuse de gardien d’Ederson.

À lire Jorge Sampaoli répond à la polémique sur Ousmane Dembélé

Slavko Vinčić rattrapé par son passé

Tout remonte au printemps 2020 quand la police bosniaque fait une descente dans une maison close de la ville de Bijeljina en Bosnie-Herzégovine. Lors de leurs fouilles, les autorités locales arrêtent, dans cette maison de prostitution, neuf femmes et 26 hommes. Parmi eux se trouvait l’arbitre officiel de l’UEFA, Slavko Vinčić, aux côtés d’un cador du banditisme bosniaque, Tijana Maksimovic, accusé de proxénétisme : «je gère ma propre entreprise. J’étais en Bosnie-Herzégovine pour une réunion avec certains partenaires commerciaux, il y a eu une invitation à une fête dans un ranch à laquelle nous avons répondu. C’était ma plus grosse erreur et je la regrette. Il n’y avait pas d’orgies et je n’ai vu aucune arme. Je n’ai rien à voir avec ce groupe arrêté et détenu, et mes associés non plus», s’était défendu l’arbitre. Entendu par la justice et par l’UEFA (qui l’avait mis de côté un temps), Slavko Vinčić n’a jamais été inquiété et a pu poursuivre sa carrière internationale et grimper les échelons de l’arbitrage européen.

La suite après cette publicité

Dans leur perquisition, les policiers avaient également saisi de la cocaïne et des armes. Vinčić n’était pas l’organisateur, mais il a été arrêté parce qu’il faisait partie des 26 hommes censés utiliser les services sexuels des filles que le mafioso Tijana Maksimovic, aussi connu sous le nom de Tijana Ajfon, avait acheté. L’officiel de 40 ans avait ainsi été arrêté dans le cadre d’une opération anti-drogue et anti-prostitution. Il s’agit d’un arbitre qui officie sous l’étiquette de la FIFA depuis 15 ans. Cette saison, il a arbitré plusieurs matchs de Ligue des Champions, dont la finale entre le Borussia Dortmund et le Real Madrid. Durant cette soirée dans la ville de Bijeljina, le bandit, Tijana Maksimovic, a tenté de traverser illégalement la frontière sur la Drina à bord d’un bateau avec trois autres filles et plusieurs de ses invités dont - supposément - Slavko Vinčić. Outre la prostitution, la police accuse également les personnes arrêtées de toxicomanie et d’usage d’armes. En tout cas, nul doute que le Slovène sera scruté par tout le monde pour ce choc entre la Roja et les Bleus. Que ce soit Espagne ou France, l’excuse pourrait déjà être toute trouvée…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité