Lucas Fernandes : «l'OM ? C'est un club qui me plairait oui»

Il y a quelques semaines, O Jogo expliquait que l'Olympique de Marseille était intéressé par les services de Lucas Fernandes, milieu de terrain de Portimonense, indiquant même une offre de 7,5 M€ dans les tuyaux. Contacté par nos soins, le Brésilien a répondu à l'intérêt phocéen, évoquant également sa saison, son passage au Portugal ou ses souvenirs du Tournoi de Toulon.

Lucas Fernandes, ici à droite sous le maillot de Portimonense
Lucas Fernandes, ici à droite sous le maillot de Portimonense ©Maxppp
La suite après cette publicité

Foot Mercato : tout d'abord, comment allez-vous ?

Lucas Fernandes : tout va bien. Malgré la longue pause, nous avons travaillé fort, nous avons repris dur. Nous sommes concentrés.

FM : Portimonense lutte pour le maintien en Liga NOS. Comment jugez-vous la saison sur le plan collectif ?

LF : la saison est difficile, on apprend malgré tout. On est bien revenu après la pause. Nous sommes encore invaincus. Nous savons que ce sera difficile, mais nous avons confiance. Le groupe peut atteindre son objectif.

FM : il reste 4 journées. Vous avez 3 points de retard sur Tondela et le Vitoria Setubal, 4 sur Belenenses. L'espoir est permis. Quel est l'atout du club dans cette course à quatre ?

LF : nous cherchons à faire notre possible, engranger un maximum de points sans penser à nos adversaires. On essaie de faire ce qu'on peut de notre côté. Il n'y a que comme ça qu'on y arrivera.

FM : sur le plan personnel, vous avez joué 23 matches, pour 2 buts marqués. Quel bilan faites-vous de votre exercice ?

LF : j'ai eu la chance de faire de bons matches. Mais dans notre situation, on ne pense pas trop aux performances individuelles, on se focalise davantage sur le club, l'équipe. C'est le plus important aujourd'hui.

FM : de manière générale, comment jugez-vous ces deux saisons au Portugal ?

LF : ces deux saisons au Portugal m'ont beaucoup appris. J'ai pu enchaîner les matches, être régulier. Je pense que mon travail a été bon. J'espère pouvoir aider le club à obtenir son maintien.

FM : un mot sur Jackson Martinez. Peut-on dire qu'il est un exemple et un père dans le vestiaire ?

LF : Jackson est un exemple pour nous tous. Sur le plan humain, mais pas seulement. Il démontre tout cela au quotidien. Il a gagné beaucoup de titres. Je suis heureux de pouvoir partager un vestiaire avec un joueur du niveau de Jackson.

FM : certains clubs, au Portugal et ailleurs en Europe, suivent attentivement vos matches. Vous avez un contrat long, jusqu'en juin 2024, avec Portimonense. Quel est votre objectif en vue du prochain mercato ?

LF : je veux bien terminer la saison, faire tout mon possible, totalement concentré sur le maintien. C'est tout ce qui m'intéresse. Ensuite, il sera temps de penser à demain et analyser les opportunités qui pourront se présenter.

FM : les journaux portugais ont fait état d'un intérêt très concret de l'Olympique de Marseille. Connaissez-vous le club ? Est-ce que cela vous intéresserait ?

LF : j'ai lu l'info sur l'Olympique de Marseille. Je laisse ça à mes représentants et à mon père. Je veux me concentrer sur le football, sur notre situation. Le maintien est très important pour nous. Après seulement, on pensera à ce genre de choses. Je suis content de voir l'intérêt de l'OM, c'est un club qui me plairait oui.

FM : la réussite de Bruno Guimarães depuis son arrivée à l'Olympique Lyonnais est-elle une source d'inspiration pour vous ? La présence de divers compatriotes comme Neymar, Rafael, Fabio ou encore Marquinhos peut-elle être un facteur dans votre décision ?

LF : c'est toujours bien de voir des compatriotes réussir à l'étranger. Bien sûr, Bruno Guimarães est un excellent joueur et voir un Brésilien briller à l'étranger est une source d'inspiration.

FM : vous connaissez le sud de la France, où vous avez gagné le Festival Estival Espoirs de Toulon avec les Espoirs du Brésil en 2019. Quel souvenir gardez-vous de cette expérience ?

LF : j'ai eu la chance de porter le maillot brésilien, de remporter ce grand tournoi, c'était une très belle expérience, un titre marquant et gratifiant. J'ai passé un très bon moment en France, c'était très bien.

FM : après les Espoirs, la Seleção est-elle un objectif avoué ?

LF : tout joueur brésilien rêve de porter le maillot de la sélection principale. Je vais travailler pour atteindre cet objectif et réaliser ce rêve.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires