Al-Ittihad a un gros problème avec ses joueurs étrangers

Par Dahbia Hattabi
3 min.
Al-Ittihad à la sortie de Benzema @Maxppp

Après le feuilleton Karim Benzema, Al-Ittihad a un autre problème majeur avec ses joueurs étrangers.

Cet hiver, Al-Ittihad a vécu au rythme du feuilleton Karim Benzema. Après des débuts idylliques, l’aventure du Nueve en Arabie saoudite a commencé à tourner au vinaigre. Outre le clash avec son ancien entraîneur Nuno Espirito Santo, le Français a dû composer avec la rage de ses propres supporters, qui attendaient plus de sa part. Ses 11 buts et 5 passes décisives en 19 rencontres toutes compétitions confondues n’ont pas été suffisants. Blessé, il a pu profiter de quelques jours en famille en fin d’année. Mais il a été bloqué par un cyclone et n’a pas pu regagner Djeddah dans les temps pour la reprise.

La suite après cette publicité

Des explications qui n’ont pas convaincu Marcelo Gallardo, qui l’a écarté. Rapidement, plusieurs médias ont évoqué la volonté de KB9 de quitter Al-Ittihad afin de revenir en Europe, où son nom a été cité au Real Madrid, à Manchester United, à Chelsea ou encore à l’OL. Mais l’attaquant de 36 ans est finalement resté dans son club. Sa préparation intense et son attitude ont été du goût de Gallardo, qui a décidé de le réintégrer dans son groupe. Dans le même temps, Arriyadiyah a indiqué que Marcelo Grohe et Romarinho avaient été écartés pour respecter le quota de joueurs étrangers dans le groupe (8 mais ils sont 10 actuellement).

À lire Maroc : Abderazzak Hamdallah s’en prend à Walid Regragui

Al-Ittihad a trop de joueurs étrangers

Sauf que ce n’est pas forcément le cas. En effet, Al-Ittihad, qui a envoyé le 31 janvier dernier la liste des 8 footballeurs extra-communautaires sélectionnés pour jouer en championnat, a demandé un délai supplémentaire à la ligue afin d’apporter quelques modifications. Celui-ci a été accordé puisque l’écurie de Djeddah a jusqu’au 7 février pour délivrer sa liste finale. Une liste qui donne énormément de maux de tête à Marcelo Gallardo. L’Argentin a changé d’avis et veut garder Romarinho et se séparer de son compatriote brésilien Igor Coronado. L’idée est de résilier le contrat de ce dernier. Celui-ci prend fin en juin 2025.

La suite après cette publicité

Seul problème, et pas des moindres, Arriyadiyah explique que Coronado refuse catégoriquement de s’en aller, lui qui a été inscrit dans la première liste d’Al-Ittihad. Il réclame le paiement de l’intégralité de ses salaires pour plier bagages. Bien évidemment, le Brésilien peut rester dans son club sans jouer, mais la décision dépend aussi« d’aspects techniques, financiers et juridiques en raison des strictes réglementations établies par les comités de viabilité financière et de recrutement», précise le média saoudien. Agacé, Gallardo a demandé à sa direction de régler cette histoire au plus vite.

Une situation tendue

Après la victoire hier en Coupe du Roi face à Al-Faisaly (4-0), l’Argentin a évoqué cette situation. «Nous avons 10 étrangers, et nous en avons besoin de 8 selon les règles et règlements, ce qui Cela signifie qu’il y a des joueurs qui seront rayés de la liste. J’ai demandé aux personnes concernées du club de résoudre le problème, mais elles ne l’ont pas fait.» La publication saoudienne explique que si la situation reste ainsi, Al-Ittihad pourrait proposer au joueur écarté de ne participer qu’à la Ligue des Champions de l’AFC. Mais il faudra son accord et cela représente peu de rencontres.

La suite après cette publicité

Une belle épine dans le pied de Gallardo, qui voulait initialement se séparer de Jota, qui est finalement resté malgré des échanges avec des clubs anglais. Il a donc été inclus dans la première liste de 8 joueurs envoyée le 31 janvier avec Coronado, Fabinho et Luis Felipe, N’Golo Kanté, Ahmed Hegazy, Abdel Razzaq Hamdallah et Karim Benzema. Celle-ci pourrait donc évoluer, si Coronado accepte de s’en aller. Mais ce n’est pas gagné. Al-Ittihad, qui est très tendu et doit tout régler d’ici deux jours, est sous pression. Une nouvelle affaire avec les joueurs étrangers qui fait encore tâche…

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité