La presse mondiale hallucine après le but maradonesque de CR7, le Brésil se lève pour le héros Casemiro

Par Stéphane Tan
3 min.
La presse mondiale hallucine après le but maradonesque de CR7, le Brésil se lève pour le héros Casemiro @Maxppp

Cristiano Ronaldo rend hommage à la mémoire de Diego Maradona, le peuple brésilien remercie Casemiro et l'Angleterre prépare sa vengeance contre le Pays de Galles, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

Le «cheveu de Dieu» de CR7

La suite après cette publicité

Le Portugal a validé son billet pour les phases finales de la Coupe du Monde grâce à sa victoire face à l'Uruguay. Un succès sans contestation possible, tant la Céleste n'a rien montré sur le terrain. Pour le journal Record, «le Portugal fait rêver» et peut rêver plus grand. Bruno Fernandes aurait pu marquer un triplé, mais sa frappe en fin de match a touché le poteau, fait aussi la Une du quotidien A Bola qui parle de «prince charmant» dans son édition du jour. Comme vous pouvez le voir, le joueur de Manchester United apparaît dans les bras de son coéquipier Cristiano Ronaldo. Une image qui met un terme aux supposées tensions entre les deux hommes. D'ailleurs sur le premier but de Bruno Fernandes, un infime doute subsiste dans l'identité du buteur. Sur le centre tir du Portugais, CR7 est à la réception et donne l'impression de dévier le ballon. Si la FIFA a accordé le but à Bruno Fernandes, le Daily Mirror s'amuse à comparer ce « cheveu de Dieu » de Ronaldo à la main de dieu de Diego Maradona avec l'Argentine. Bon du côté du Daily Mail aucun doute, CR7 ne touche pas la balle. «Maintenant Cristiano revendique des buts qu'il n'a pas marqués», enrage le tabloïd anglais. Chacun se fera son propre avis.

Le pétard de Casemiro fait le bonheur du Brésil

Le Brésil a remporté un succès étriqué face à la Suisse 1-0 mais a fait l'essentiel. Sans Neymar convalescent, la Seleçao s'en est remis à Casemiro qui a fusillé le pauvre Yann Sommer d'une demi-volée splendide (1-0). «Le Brésil avance vers les 8èmes», écrit fièrement le journal brésilien O Dia en ce mardi matin. Malgré l'armada offensive du Brésil, l'ironie a voulu que ça soit un milieu de terrain défensif qui apporte la lumière à la sélection brésilienne. L'heure est en tout les cas à la fête au Brésil où la caïpirinha va couler à flots comme le placarde le journal Extra dans son édition du jour. En Espagne, la qualification de la Seleção est aussi mise à l'honneur. «Brésil en vue», prévient le journal AS. Même son de cloche en Une du Mundo Deportivo qui constate que deux nouveaux candidats ont composé leur billet pour les 8èmes, le Brésil et le Portugal.

À lire La fédération brésilienne pense à une aide psychologique pour sa sélection

L'Angleterre veut se venger

Au programme de cette nouvelle journée du Mondial 2022, un choc entre l'Angleterre et le Pays de Galles. La sélection des Three Lions tentera de valider son billet pour les 8èmes de finale après la purge délivrée face aux cousins américains. The Daily Telegraph nous offre une superbe Une en ce mardi matin avec les deux stars Harry Kane et Gareth Bale face à face. Un match sous haute tension que tout oppose. Le Daily Mirror résume d'ailleurs parfaitement bien cette opposition en titrant : «feu et glace». En plus de la rivalité territoriale qui oppose les deux nations, l'Angleterre voudra prendre sa revanche sur le Pays de Galles comme l'indique le Daily Star. Les Anglais sont visiblement rancuniers et n'ont pas oublié la vidéo des Gallois célébrant la défaite de l'Angleterre à l'Euro 2016 face à l'Islande. Un match qui vaudra assurément le détour.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité