AS Saint-Etienne : Claude Puel donne la tendance pour le mercato

L'entraîneur de l'AS Saint-Etienne s'est exprimé sur le mercato estival de son club. Et sans surprise, il ne faudra pas s'attendre à d'énormes dépenses.

Roland Romeyer, Bernard Caiazzo, Claude Puel à l'Etrat
Roland Romeyer, Bernard Caiazzo, Claude Puel à l'Etrat ©Maxppp

Un peu partout en France, les clubs font face à une crise qui aura une conséquence majeure : l'austérité sera de mise sur le mercato. A l'exception du Paris Saint-Germain, pour des raisons évidentes, et de l'OGC Nice, qui va visiblement avoir une enveloppe conséquente à dépenser, les autres clubs du championnat hexagonal vont devoir se serrer la ceinture. Ce sera le cas de l'Olympique de Marseille, de l'OL ou encore du LOSC, qui risquent de devoir vendre des joueurs clé pour se renforcer ensuite. Pour l'AS Saint-Etienne, qui sort d'une saison catastrophique (17e au classement), l'été risque aussi d'être rude. Il faudra donc s'attendre à un mercato calme, où on tentera avant tout de conserver les meilleurs éléments. Interrogé par le quotidien l'Equipe, Claude Puel a donné de nouvelles indications.

La suite après cette publicité

« C'est avec ce type de joueurs (Bouanga et Fofana, NDLR) que le club peut continuer à se projeter dans le futur. On fera donc tout pour garder nos meilleurs joueurs. J'ai beaucoup insisté pour prolonger Wesley car il me paraît primordial de le voir encore quelques saisons avec son club formateur. Après, je ne suis pas naïf. La durée de vie d'un jeune dans un club français n'est pas très importante. Les finances ont été impactées. Les présidents ont fait énormément d'efforts en empruntant. Cette pandémie donne encore plus de cohérence au projet. Le modèle précédent n'est pas tenable. Le cercle n'est plus vertueux », a d'abord lancé l'entraîneur de la formation stéphanoise, conscient que le modèle économique de nombreuses formations de l'Hexagone, basé sur le trading de joueurs, va prendre un sacré coup dans les prochains mois.

« Les transferts à 4 ou 5 M€ ne seront plus possibles »

Et au niveau des arrivées alors, à quoi faut-il s'attendre ? « Le club reste solide. Mais il doit essayer de diminuer la masse salariale. Les transferts à 4 ou 5 M€ ne seront plus possibles. Le premier acté avant ma venue, celui de Kolodziejczak, sera sûrement le dernier de cette ampleur cette saison. J'accepte cette contrainte économique car je sais où en est le club. Le précédent projet a impacté les possibilités de passer vite à un autre », a prévenu l'entraîneur des Verts. Les supporters sont donc prévenus, il sera difficile de s'offrir des noms clinquants lors de ce marché des transferts estival. Il n'y aura a priori pas d'opérations comme celles qui ont mené à Denis Bouanga l'été dernier (4,5M€) ou à Wahbi Khazri (7M€) et Rémy Cabella (6M€) la saison précédente.

Il faudra notamment s'attendre à voir des jeunes joueurs arriver cet été, puisque le coach souhaite s'inscrire dans un projet au long terme et bâtir et modeler un effectif à son image. D'où la rumeur Mohamed Konaté, défenseur central de 17 ans évoluant à l'AS Black Star, qui aurait tapé dans l’œil de plusieurs écuries européennes, dont l'ASSE. Quant à la prolongation de Loïc Perrin (34 ans), dont le contrat expire en juin, Puel a avoué qu'il s'agit d'une option à l'étude. Autant dire qu'a priori, les Verts ne feront pas partie des grands agitateurs du prochain mercato.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires