L'UEFA suspend le quatrième arbitre de PSG-Istanbul BB

Sebastian Colțescu au coeur du scandale
Sebastian Colțescu au coeur du scandale ©Maxppp

Mercredi soir, le Paris Saint-Germain va affronter le FC Barcelone en 1/8e de finale retour de l'UEFA Champions League au Parc des Princes. Un stade où le dernier match en C1 était celui face à l'Istanbul BB, marqué par les propos a priori racistes du quatrième arbitre, Sebastian Colțescu, à l'encontre de Pierre Achille Webo.

La suite après cette publicité

Après plusieurs mois d'enquête, l'UEFA a décidé de trancher dans le vif ce lundi. Ainsi, l'instance dirigeante du football européen a annoncé plusieurs sanctions : «à la suite d'une enquête menée par un inspecteur d'éthique et de discipline de l'UEFA concernant les événements qui ont conduit à l'arrêt du match de l'UEFA Champions League 2020/21 entre le Paris Saint-Germain et l'Istanbul Başakşehir FK le 8 décembre 2020, et la procédure ultérieure ouverte contre les officiels du match M. Sebastian Constantin Coltescu et M. Octavian Sovre, l'Instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA (CEDB) a pris la décision suivante:

  • de suspendre M. Sebastian Constantin Coltescu de l'exercice de toute fonction d'arbitre jusqu'à la fin de la saison 2020/21, c'est-à-dire jusqu'au 30 juin 2021, pour violation de l'article 11 (1) du Règlement disciplinaire de l'UEFA (RD) et de l'article 6 (1) des Conditions générales pour les arbitres officiant lors de matches de l'UEFA (CG), c'est-à-dire pour comportement inapproprié lors d'un match de l'UEFA pour lequel il a été désigné.

  • d'ordonner à M. Sebastian Constantin Coltescu de suivre un programme éducatif avant le 30 juin 2021 dans les conditions fixées par les services d'arbitrage de l'UEFA.

  • de réprimander M. Octavian Sovre pour la violation de l'article 11 (1) DR et de l'article 6 (1) des Conditions générales pour les arbitres officiant lors de matches de l'UEFA, c'est-à-dire pour comportement inapproprié lors d'un match de l'UEFA pour lequel il a été désigné.

  • d'ordonner à M. Octavian Sovre de suivre un programme éducatif le plus tôt possible mais avant le 30 juin 2021 dans les conditions déterminées par les services d'arbitrage de l'UEFA.

Par cette décision, le CEDB a donc considéré que les deux officiels de match avaient enfreint les articles 11 (1) DR et 6 (1) CG (obligation de se comporter de manière appropriée), mais pas l'article 14 DR (racisme et autres comportements discriminatoires).

Le CEDB a également convenu avec l'EDI que les officiels de l'UEFA devraient être formés de manière adéquate et spécifique pour prendre de meilleures décisions sur le choix de la langue et des mots à utiliser dans les compétitions de l'UEFA. Dans le contexte international, une utilisation correcte de la langue est essentielle pour éviter des situations telles que celles qui se sont produites lors du match susmentionné.

Les décisions motivées seront publiées en temps voulu.

Concernant le même match et le carton rouge de l'entraîneur adjoint d'Istanbul Başakşehir FK, M. Pierre Achille Webo, survenu avant les incidents ayant déclenché les sanctions ci-dessus et n'ayant donc pas été provoqués par eux, le CEDB a pris la décision suivante:

  • De suspendre l'entraîneur adjoint d'Istanbul Başakşehir FK, M. Pierre Achille Webo, pour un (1) match de compétition de l'UEFA auquel il participerait autrement, pour conduite antisportive».

Plus d'infos

Commentaires