Liga : accroché par Grenade dans un match fou, le Barça dit un peu plus adieu au titre !

Par Aurélien Macedo
3 min.
Fermin Lopez (Barça) face à Martin Hongla (Grenade) @Maxppp

Relégué provisoirement à onze points du Real Madrid, le FC Barcelone n’avait pas le droit à l’erreur contre Grenade ce dimanche pour ne pas hypothéquer encore plus ses rêves de titre. En difficulté, le club catalan a concédé un match nul spectaculaire (3-3).

Alors que le Real Madrid avait balayé son dauphin Girona hier (4-0), le FC Barcelone était relégué à onze points de son rival. Pour continuer de croire au titre, la victoire était donc obligatoire pour la bande de Xavi. Recevant l’avant-dernier Grenade, le club blaugrana pouvait nourrir de grands espoirs pour cette partie. Pour ce match, le FC Barcelone s’organisait avec Pau Cubarsi en défense centrale, Andreas Christensen en sentinelle et un trio offensif composé de Lamine Yamal, Robert Lewandowski et Pedri. De son côté, Grenade misait sur un 4-1-4-1 avec Ricard Sanchez et Faitout Maouassa dans les couloirs, Martin Hongla dans l’entrejeu et une attaque constituée de Facundo Pellistri, Oscar Melendo et Myrto Uzuni.

La suite après cette publicité

Classement général Liga

# Équipe Pts J DIF G N D BP BC
1 Real Madrid Real Madrid 66 27 38 20 6 1 56 18
2 Girona Girona 59 27 24 18 5 4 57 33
3 Barcelone Barcelone 58 27 22 17 7 3 56 34
4 Atlético Atlético 55 27 25 17 4 6 54 29
5 Bilbao Bilbao 50 27 20 14 8 5 46 26
Voir le classement complet

Le FC Barcelone prenait rapidement le contrôle du ballon et exploitait les couloirs. Côté droit, Lamine Yamal apportait de la verticalité quand João Cancelo faisait de même à gauche. Comble du hasard, le second cité provoquait sur la gauche et centrait fort au second poteau pour Lamine Yamal qui trouvait assez rapidement le chemin des filets (1-0, 14e). Un départ en fanfare pour le FC Barcelone qui obligeait Grenade à réagir. Myrto Uzuni s’essayait à un retourné (19e), mais globalement il ne se passait pas grand-chose dans une partie polluée par de nombreuses petites fautes qui hachaient le jeu. En fin de premier acte, le FC Barcelone passait tout proche de prendre le large.

À lire FC Barcelone : les joueurs commencent à avoir la frousse !

Un match qui est devenu complètement fou !

Dans l’axe, Pedri était mis sur orbite, provoquait et d’une subtile talonnade, il trouvait Ilkay Gündogan sur la gauche de la surface. Ce dernier centrait devant le but vers le second poteau où Robert Lewandowski frappait vers le but grand ouvert, mais sur la ligne, Martin Hongla, se fendait d’une intervention incroyable (41e). Un tournant dans ce match puisque dans la foulée Facundo Pellistri provoquait sur la droite avant de centrer devant le but blaugrana. Ricard Sanchez débarquait et ne se faisait pas prier pour égaliser (1-1, 43e). Au retour des vestiaires, le FC Barcelone voulait reprendre l’avantage. S’appuyant sur Ilkay Gündogan, Robert Lewandowski se mettait en position de tir sur la gauche de la surface, mais sa frappe fusait au-dessus du cadre (53e).

La suite après cette publicité

{"key":"api_embed_standings","tournamentId":"6851953146738745803","limit":"5","offset":"16"}

Grenade n’était pas en reste et Facundo Pellistri faisait valoir sa vitesse côté droit. Se présentant seul face à Marc-André ter Stegen, il frappait finalement en plein dans le visage du gardien allemand tout heureux de voir le ballon ne pas terminer au fond de son but (57e). Ce n’était que partie remise. Suite à un centre venu de la droite, Myrto Uzuni surgissait au second poteau et remisait devant le but pour Facundo Pellistri qui donnait l’avantage aux Andalous (2-1, 60e). Dos au mur, le FC Barcelone ne doutait pas trop longtemps, car un bon travail entre Ilkay Gündogan et Robert Lewandowski permettait au Polonais de marquer (2-2, 64e).

La suite après cette publicité

Mais le Barça retombait dans ses travers et de la tête Ignasi Miquel redonnait l’avantage à Grenade (3-2, 66e). Un sacré coup sur la tête des Catalans qui jetaient leur force dans leur bataille pour essayer d’égaliser. Sur un coup franc de Ferran Torres prolongé par Jules Koundé, Inigo Martinez pensait égaliser, mais son but était refusé pour une position de hors-jeu (79e). Dans la foulée, d’une superbe frappe c’était Lamine Yamal qui allait permettre à Barcelone de revenir (3-3, 81e). Comme à l’accoutumée, le Barça se faisait peur et il fallait Marc-André ter Stegen pour empêcher Myrto Uzuni de décrocher la lucarne droite (82e). Alors que les deux formations se rendaient coup pour coup en fin de match, c’est finalement un match nul 3-3 qui n’arrange personne qui en découle. Le Barça se retrouve à dix points du Real Madrid (1er) et cinq de Girona (2e) tandis que Grenade compte toujours 7 points de retard sur le Celta de Vigo, premier non-relégable.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité