Rebondissement de dernière minute dans le dossier Adrian Grbic

Alors qu'il devait prendre la direction du Stade Brestois, à qui il avait donné sa parole, Adrian Grbic est en train de jouer un sale tour au club. Contre un peu plus de 10 M€, l'attaquant autrichien va finalement filer du côté de Lorient, dont les méthodes ne sont pas vraiment appréciées par le SB29.

Adrian Grbic célèbre un but lors de la rencontre entre Clermont et Guingamp
Adrian Grbic célèbre un but lors de la rencontre entre Clermont et Guingamp ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le dossier Adrian Grbic (23 ans) est en train de connaître un sacré rebondissement. Surprenant héros de la saison de Ligue 2il a terminé deuxième meilleur buteur du championnat grâce à ses 17 buts en 26 matches, l'attaquant de Clermont n'avait qu'une seule certitude pour cet été. Il jouerait en Ligue 1 lors de l'exercice 2020/2021. Reste à savoir dans quel club, alors que les promus lensois et lorientais lui faisaient la cour, tout comme Brest, qui s'est maintenu sans trop de problèmes.

Les Sang et Or ont rapidement jeté l'éponge, jugeant les prétentions auvergnates trop exigeantes. Le SB29 n'a lui pas hésité à proposer une offre de 7 M€ plus 1 M€ de bonus, qui a fini par être acceptée. Tout semblait même être en ordre puisque d'après les informations de RMC Sport de ce week-end, l'Autrichien s'était même mis d'accord avec Grégory Lorenzi, le directeur sportif brestois. Attendu dans les prochaines heures dans le Finistère (il s'est entretenu avec Olivier Dall'Oglio), le joueur va finalement, et contre toute attente, aller un peu plus vers le sud pour prendre la direction du Morbihan.

Lorient chipe Grbic à Brest

D'après Ouest France, le FC Lorient a contre-attaqué et a plutôt employé la manière forte puisque tout semble bouclé avec les dirigeants clermontois. Grbic s'apprête à signer ce mercredi un contrat de 5 ans en faveur des Merlus, qui ont mis le paquet pour l'attirer. Le Télégramme parle lui d'une meilleure indemnité de transfert et un salaire plus élevé (130 000€ par mois). Le promu aurait en effet lâché une offre de 10 M€ (plus 1 M€ de bonus) et refait le coup qu'il avait réalisé il y a quelques années en "volant" Majeed Waris au Stade Rennais.

Une méthode franchement pas appréciée par le Stade Brestois qui s'en est déjà ému par l'intermédiaire de Grégory Lorenzi dans les colonnes de Ouest France. «Le joueur nous avait donné sa parole, ses agents aussi, elle n’a pas été respectée. Samedi, le joueur nous a appelés pour nous dire qu’il venait à Brest, il a appelé le coach aussi et a même demandé si le numéro 7 ou le numéro 9 étaient disponibles. Il désirait l’un des deux. Moi quand je donne ma parole, je ne reviens pas dessus. Je ne m’attendais pas à ça.» L'argent l'a emporté, et il risque de sérieusement compliquer les relations entre Lorient et Brest à l'avenir...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires