Le FC Barcelone et l'Atlético sont enfin tombés d'accord pour Antoine Griezmann !

Alors qu'il n'était que très peu titulaire depuis le début de saison pour éviter de lever l'obligation d'achat de 40 M€, l'Atlético a finalement trouvé un accord avec le FC Barcelone pour le transfert définitif d'Antoine Griezmann.

Antoine Griezmann avec le maillot de l'Atlético
Antoine Griezmann avec le maillot de l'Atlético ©Maxppp
La suite après cette publicité

Antoine Griezmann vit décidemment un début de saison compliqué. Pourtant titulaire sur la pelouse de Bruges, le Français n'aura pas pu empêcher la défaite des siens face aux Belges (2-0), ni même la rendre moins amère. Et il en a eu l'occasion, mais a finalement envoyé son penalty sur la barre de Simon Mignolet en toute fin de rencontre. Un échec qui pèse lourd pour le joueur de 31 ans qui n'a converti que 10 de ses 16 tirs au but tentés avec l'Atlético de Madrid, lui qui a hier mis fin à une série de 8 tentatives réussies.

Néanmoins, l'attaquant français satisfait pour le moment le club madrilène, notamment son entraîneur Diego Simeone. Selon les dernières informations de Relevo, le coach argentin est content de l'attitude son champion du monde 2018, et ce malgré son temps de jeu réduit en raison de la clause de 40 M€ incluse dans son prêt en provenance du FC Barcelone. Encore mieux, la direction du club de la capitale se serait mise d'accord avec ses homologues catalans pour (enfin) finaliser le transfert définitif du natif de Mâcon.

Gros sacrifice financier de Griezmann

En effet, toujours d'après le média espagnol, le Barça et l'Atléti auraient trouvé un terrain d'entente pour conclure le dossier Griezmann : les deux clubs auraient décidé d'une indemnité de transfert de 20 millions d'euros assorties de variables (2 M€ par bonus). Les négociations auraient cependant été très compliquées entre Madrilènes et Catalans, mais leurs désaccords ont été mis de côté afin de trouver la meilleure solution pour l'ensemble des parties, dont le camp de l'international tricolore.

De plus, sa bonne attitude depuis le début de saison - et ce malgré sa situation en terme de temps de jeu (seulement 2 titularisations TCC sur 10 matches) - et la décision d'El Cholo ont clairement joué en faveur du numéro 8 colchonero, qui aurait réalisé un gros effort financier pour faciliter l'accord. Relevo ajoute qu'en plus d'avoir réduit son salaire de moitié pour arriver en prêt de Barcelone, l'ancien de la maison (257 matches entre 2014 et 2019) l'aurait ajusté à nouveau de 30% pour signer son nouveau contrat, dont la durée n'a pas encore été dévoilée.

Plus d'infos

Commentaires