L'OM commence sa préparation par un succès tranquille face à Martigues

L'Olympique de Marseille affrontait ce dimanche le FC Martigues pour un premier match amical de pré-saison de trois fois 30 minutes, dans le centre Robert Louis-Dreyfus à huis clos. Une rencontre remportée sur le score de 3-0 par la formation olympienne, grâce à des réalisations de Boubacar Kamara, Dario Benedetto et du jeune Esey Gebreyesus.

Jorge Sampaoli dans sa zone technique
Jorge Sampaoli dans sa zone technique ©Maxppp

Sept jours après la reprise et à un mois de son premier match de championnat face au Montpellier HSC lors du week-end du 7/8 août, l’Olympique de Marseille démarrait sa préparation ce dimanche avec un amical face au voisin du FC Martigues (N2), dans l’enceinte du centre Robert Louis-Dreyfus à huis clos. Au coup d’envoi, Jorge Sampaoli alignait un classique 3-5-2. Le jeune Simon Ngapandouetnbu (18 ans) étant le dernier rempart - Yohann Pelé étant sur le départ et Steve Mandanda en vacances après l'Euro avec les Bleus -, derrière une défense à trois plutôt inédite composée de Lucas Perrin, Alvaro Gonzalez et Jordan Amavi. Devant ce dernier, Nemanja Radonjic était aligné en piston gauche, alors que Luis Henrique occupait le couloir droit. Enfin Pape Gueye, Valentin Rongier et Boubacar Kamara formaient un milieu dense, quand Dimitri Payet accompagnait Dario Benedetto en attaque en l’absence d’Arkadiusz Milik, toujours blessé.

La suite après cette publicité

L'entame voyait Martigues se mettre en valeur, avec un pressing haut et une première opportunité signée Chris Malonga (2e). Le temps de se mettre en route pour l'OM, qui reprenait rapidement le jeu à son compte grâce à sa doublette autoritaire à la récupération Gueye, Kamara. Le premier trouvait même Valentin Rongier à l'intérieur, qui déclenchait une frappe lourde sous la barre obligeant Jérémy Aymes à une belle horizontale (12e). Pas de quoi perturber le FC Martigues qui opérait maintenant en contre. Sur l'une de ces projections rapides, l'ex-joueur de la réserve phocéenne, Yanis Hadjem, pénétrait le côté droit de la surface olympienne pour armer un tir, finalement contré et dont la course se terminait dans le petit filet droit de Ngapandouetnbu (19e). Tandis que les joueurs offensifs olympiens restaient trop discrets, Rongier prenait alors à nouveau ses responsabilités avec une bonne projection, tentait le piqué, mais butait finalement encore sur le portier adverse (26e) !

La doublette Gueye-Kamara fait des ravages

Cela passait sur le côté gauche marseillais ensuite, avec Landry Nleme, qui s'appuyait sur Hadjem pour se présenter dans la surface, avant de se faire rependre par un tacle salvateur de Gueye (31e) ! Lors de la deuxième mi-temps de 30 minutes, l'OM montrait un visage plus tranchant. Henrique, deux fois, plongeait vers l'axe depuis son couloir droit (34e, 35e), puis Lucas Perrin claquait une tête au premier poteau sans cadrer (36e). C'est finalement Boubacar Kamara qui, après un ballon mal dégagé par la défense de Martigues, transperçait Aymes en logeant une frappe sur la droite du but (1-0, 37e). Dans la foulée, Bamba Dieng entrait en jeu en lieu et place de Nemanja Radonjic, tandis que Luis Henrique passait à gauche. Et l'OM continuait d'appuyer sur le champignon.

Encore en délicatesse au moment d'évacuer le danger, la défense de Martigues servait parfaitement Pape Gueye, côté droit, qui à son tour propulsait une frappe puissante vers le but, forçant Aymes à une nouvelle parade (41e). Les visiteurs effectuaient un très large turn-over (45e), puis l'OM faisait le break. Payet servait Dieng dans le half-space, dans le dos du défenseur, et ce dernier remisait presque instantanément dans l'axe pour Benedetto, avant que l'Argentin ne conclut à bout portant (2-0, 51e). Facile. L'heure de jeu montrait cependant la fébrilité d'une arrière-garde olympienne sans repères, avec un face-à-face manqué par Karim Tlili (58e) et un coup de caque sur la barre du numéro 19 martégal (59e).

Pour l'ultime tiers temps de 30 minutes, Jorge Sampaoli offrait finalement du temps de jeu à ses jeunes, comme un aperçu du Martigues-OM de mai, en N2. Le jeu perdait logiquement d'abord en cohérence et en consistance du côté de l'OM. Simon Ngapandouetnbu devait d'ailleurs encore effectuer un arrêt réflexe sur sa ligne après un coup franc adverse (61e). Mais Esey Gebreyesus s'en allait finalement inscrire le 3-0, en résistant au retour du défenseur, puis en effaçant le gardien avant de pousser le ballon au fond des filets (74e). La suite pour l'OM passera par un deuxième amical face à Sète, dimanche prochain, durant lequel on espère découvrir certaines des nombreuses recrues du club.

Plus d'infos

Commentaires