Le Real Madrid a choisi son favori pour le milieu de terrain

Le Real Madrid prépare une refonte de son entrejeu cet été, pour préparer la succession de Modric et Kroos notamment. Plusieurs joueurs sont ciblés depuis des semaines, mais un nom semble faire l'unanimité.

Fabian Ruiz lors d'un match de Serie A face à l'Udinese
Fabian Ruiz lors d'un match de Serie A face à l'Udinese ©Maxppp

Le Real Madrid a tout gagné avec eux. Luka Modric et Toni Kroos font partie des symboles de la Casa Blanca victorieuse de trois Ligues des Champions consécutives de 2016 à 2018. Mais il va bien falloir songer à leur succession, Modric ayant 34 ans et Kroos 30 ans, tout comme il faudra soulager un Casemiro un peu trop seul à son poste de sentinelle. La relève est déjà là avec un élément comme Federico Valverde mais il va bien falloir en recruter d'autres.

La suite après cette publicité

Depuis plusieurs semaines, les cibles se multiplient. Il y a bien sûr Paul Pogba, mais aussi Donny van de Beek, deux joueurs pistés depuis un an déjà. Il y a aussi des Français comme Kanté, Camavinga ou même Soumaré. Mais si l'on en croit les dernières informations du journal As, la priorité est établie et se nomme Fabian Ruiz. Formé au Betis Séville et recruté par Naples en 2018 contre un chèque de 30 M€, le milieu de terrain de 24 ans a séduit l'Italie lors de sa première saison.

Pas encore de clause libératoire

Cela s'est un peu gâté fin 2019, puisqu'il a perdu de sa superbe et a même agacé les supporters napolitains. Il garde cependant une belle cote sur le marché, et est considéré par les observateurs espagnols comme le futur meneur de la sélection espagnole (6 sélections avec les A déjà). Le FC Barcelone l'apprécie, le Real Madrid aussi donc. Et Fabian Ruiz le sait. Son cœur pencherait pour la Casa Blanca, mais il sait qu'il ne sera pas aisé de quitter Naples cet été.

Lié jusqu'en 2023 au club italien, il a pour l'instant refusé de parler prolongation. Le président Aurelio de Laurentiis a lui déjà sorti les crocs en fixant un prix très élevé (60 M€ pour certains, 100 M€ pour d'autres) et ne veut pas le lâcher cet été. Mais Ruiz pourrait mettre en jeu une éventuelle prolongation en échange de l'établissement d'une clause libératoire (qu'il n'a pas pour l'instant) jugée abordable. La guerre des nerfs est lancée.

Plus d'infos

Commentaires