Le nouveau favori dans la course au transfert d'Erling Håland

Erling Håland affole les compteurs avec le Borussia Dortmund et déchaîne les passions sur le mercato. Un candidat a pris la pole position.

Erling Braut Haaland avec le Borussia Dortmund
Erling Braut Haaland avec le Borussia Dortmund ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'est déjà l'un des feuilletons à rebondissements qui animera les prochains mois sur le marché des transferts. Erling Håland (20 ans), qui s'est qualifié ce mardi pour les demi-finales de Coupe d'Allemagne, agite la planète football. Ce mercredi, le Norvégien est à la une du magazine allemand Sport-Bild, qui fait le point sur son avenir à ce jour.

Sous contrat jusqu'en juin 2024, l'attaquant aux 17 réalisations en 18 apparitions en Bundesliga cette saison pourrait rester au Borussia Dortmund jusqu'en juin 2022 si le club de la Ruhr décrochait une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Il faudra aussi pour ce faire que les pensionnaires du Signal-Iduna Park résistent aux assauts étrangers.

Avantage City... à ce jour

Chelsea, optimiste sur ses chances d'attirer le Scandinave, devrait en effet tenter sa chance dès cet été. Mais, selon la publication allemande, le buteur, lui, n'a pas l'air emballé par les Blues. C'est, aujourd'hui, un autre club de Premier League qui tient la corde, à savoir Manchester City. Les Citizens sont en effet capables de lui offrir ce qu'il espère en termes économiques, mais aussi sportifs, avec une place de n° 9 à prendre pour succéder à la légende Sergio Agüero (33 ans).

Sport-Bild précise par ailleurs que le natif de Leeds n'est pas non plus insensible aux charmes du Real Madrid, qui doit également préparer la succession de Karim Benzema (33 ans), en fin de bail en juin 2022. Il est d'ailleurs, avec Kylian Mbappé (22 ans, Paris SG), une des cibles prioritaires de la Casa Blanca. Le Bayern Munich semble pour sa part hors course, explique le magazine. Mais le feuilleton Håland nous promet sans doute de nouveaux épisodes à venir...

Plus d'infos

Commentaires