OM : AVB espère un changement radical du football

André Villas-Boas lors d'un match de l'OM
André Villas-Boas lors d'un match de l'OM ©Maxppp

Dans les prochaines heures, voire les prochains jours, une réunion doit se tenir pour évoquer une baisse de salaire des joueurs. En effet, les clubs, privés de ressources en billetterie, et affectés par la crise liée à la pandémie de coronavirus, doivent trouver où gagner un peu d'argent. Interrogé en conférence de presse ce lundi, André Villas-Boas, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille, espère que cela servira de leçon et en a profité pour expliquer sa vision d'un football devenu fou.

La suite après cette publicité

« Ça va toucher tout le monde. Ça peut être une opportunité pour les clubs de se remettre en cause. Les clubs ont perdu la tête, le contrôle sur le marché des transferts. On a fait des conneries avec des transferts à 300M€. C'est bien que la pandémie ait mis le feu aux clubs. La plupart des clubs sont endettés. On ne parle pas que des clubs portugais, mais du Barça, du Real aussi. C'est important. Ça va toucher les employés du jeu, les joueurs et les entraîneurs, mais peut-être que c'est une opportunité pour changer la face du foot. La dynamique qu'on traversait était déjà mauvaise. On va voir aussi concernant les compétitions. Il se passe beaucoup de choses. On va voir le retour des supporters au stade aussi. Comment vont-ils réagir ? S'ils n'ont plus d'intérêt dans le foot... Il y a beaucoup d'interrogations. L'absence des supporters a changé les résultats des matches à domicile. Les clubs commencent à parler avec les joueurs. On regarde de plus en plus les joueurs libres. Ce n’est pas normal de regarder de ce côté », a-t-il philosophé.

Plus d'infos

Commentaires