ASM-OL : Rudi Garcia était fou de rage après l'arbitrage

À l'issue de la rencontre entre l'ASM et l'OL (2-3), des échauffourées ont éclaté. Quatre cartons rouges ont été sortis. Deux pour l'OL et deux pour l'ASM. Et cela n'a pas du tout plu à Rudi Garcia, le coach rhodanien.

Rudi Garcia sur son banc de touche
Rudi Garcia sur son banc de touche ©Maxppp
La suite après cette publicité

«On n’avait aucune raison de se faire agresser comme c'était le cas. Ce sont deux gamins de Monaco qui sont venus agresser, ils faut qu'ils fassent attention. Geubbels, ce qu'il a fait, ce n'est pas bien. On a plus de joueurs pour jouer contre Lorient... On vient gagner avec un match assez extraordinaire et on va se faire sanctionner alors qu'on y est pour rien. Je sais que monsieur Turpin avait reçu des louanges de Monaco, je vais essayer de lui en faire (rire). On n’a pas de chance avec l'arbitrage depuis quelque temps. » Tels étaient les mots de Jean-Michel Aulas après la rencontre de ce dimanche soir.

Pourtant, au départ, le grand patron de l'OL avait tout pour être heureux. En effet, les Lyonnais, en s'imposant trois buts à deux sur la pelouse de Monaco, malgré l'exclusion de Maxence Caqueret, se relancent dans la course à la troisième place et donc à une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Mais, après le coup de sifflet final, sans que l'on comprenne vraiment trop comment, cela a dégénéré.

« Les provocations viennent de chez eux »

Les joueurs des deux camps, plus les staffs, en sont venus aux mains et, Clément Turpin, l'arbitre de la rencontre, visiblement aidé par la vidéo, a donné quatre cartons rouges supplémentaires. Pellegri et Geubbels pour Monaco, De Sciglio et Marcelo pour l'OL. Si Niko Kovac, le coach de l'ASM, a décidé de ne pas évoquer l'arbitrage en conférence de presse, Rudi Garcia, lui, était loin d'être ravi.

« Quel est l’intérêt de prendre des rouges pour nous après le coup de sifflet final ? Aucun. C’est anormal que ça soit arrivé. Les provocations viennent de chez eux, de jeunes joueurs, et on n’a même pas riposté. C’est très dommageable ce qu’il s’est passé », a-t-il lâché un brin dépité devant les médias. Une chose est certaine, on n’aurait jamais dû voir ces échauffourées se produire après un match si haletant.

Plus d'infos

Commentaires