Le clash Messi-Abidal affole le Barça

Rien ne va plus au FC Barcelone ! Mardi, Éric Abidal, le secrétaire technique du club, a accordé un entretien au journal Sport dans lequel il justifiait le licenciement d’Ernesto Valverde en janvier dernier. Une sortie médiatique peu au goût de Lionel Messi, le numéro 10 catalan. Dans un post instragam, l’Argentin est sorti de sa réserve expliquant que chacun devait prendre ses responsabilités : « les responsables doivent aussi assumer leurs responsabilités et les décisions qu’ils prennent. Je crois que quand on parle des joueurs, il faudrait donner des noms parce que sinon, on salit tout le monde et on alimente des rumeurs qui ne sont pas vraies. » Il n’en fallait pas plus pour que la presse espagnole s’enflamme. Pour Mundo Deportivo, c’est la guerre entre Messi et Abidal, alors que pour Sport, c’est un véritable tsunami !

La promesse de Cristiano Ronaldo

Ce mercredi 5 février, Cristiano Ronaldo fête ses 35 ans. Et le Portugais est toujours aussi insatiable ! Le joueur de la Juventus fait la Une du journal Tuttosport où il annonce qu’il veut jouer jusqu’à 40 ans, se sentant dans une forme optimale comme lorsqu’il était plus jeune. « Je jouerai jusqu’à 40 ans, je m’arrêterai seulement quand je n’aurai plus de motivations », confie ainsi le quintuple Ballon d’Or. À l’aube des matches couperets en Ligue des Champions, l’attaquant est plus compétitif que jamais et veut encore aller chercher quelques défis.

Les baby Reds enflamment l’Angleterre

Ce matin, les jeunes de Liverpool sont à l’honneur dans la presse anglaise. Victorieux, mardi soir, de Shrewsbury (D3) en seizièmes de finale de la FA Cup (1-0), les U23 des Reds ont répondu présent. Alors que Jürgen Klopp avait décidé de se passer de ses joueurs professionnels afin de les laisser au repos avec l’enchaînement des matches, les jeunes ont assuré l’essentiel et permettent aux pensionnaires d’Anfield Road de continuer l’aventure dans cette compétition. The Times rend hommage aux joueurs et son entraîneur Neil Critchley avec le titre : « pas de Klopp, pas de problèmes pour les enfants ».