Il y a deux ans, Karamoko Dembélé défrayait la chronique en faisant ses débuts, à tout juste 13 ans, avec les moins de 20 ans du Celtic Glasgow. La belle histoire du jeune talent ne fait peut-être que commencer. Ce mardi, il s’est en effet à nouveau signalé. Désormais âgé de 15 ans, l’international écossais U17 (7 sélections) a fait ses premiers pas avec l’équipe réserve du géant écossais.

Aligné d’entrée contre Partick Thistle, en Coupe de Glasgow, il a même fait beaucoup mieux. Le wonderkid, déjà pisté par Chelsea, a marqué le troisième but de son équipe, « un but en solitaire », à la 13e minute, participant au festival (6-0). Une prestation qui n’est évidemment pas passée inaperçue et fait ce mercredi le tour de la presse britannique. Déjà les premières questions au sujet de son avenir avec l’équipe première se posent, lui qui faisait l’objet d’une bataille entre les fédérations anglaise, écossaise et ivoirienne.

Rodgers préfère jouer la montre

En vertu des règlements, il ne peut en effet pas débuter avec les professionnels avant ses 16 ans (il les aura en février 2019). Qu’importe, le manager des Hoops Brendan Rodgers a déjà plusieurs fois été interrogé sur le sujet. « Si on ne parle que de talent, je pourrais probablement prendre Karamoko en équipe première dès maintenant. Mais il a à peine plus de 15 ans », a expliqué l’expérimenté technicien relayé par le Scottish Sun avant de poursuivre.

« Je dois penser à sa progression et à son niveau de maturité. Pas seulement à son talent. (...) Je pense qu’il pourrait jouer, mais la véritable question qui doit se poser, c’est, est-ce qu’il peut l’assumer ? », a conclu le Nord-Irlandais, qui se souvient sans doute des précédents Islam Feruz ou Freddy Adu, talents précoces qui se sont perdus en route. S’il ne veut pas lui brûler les ailes, Brendan Rodgers sait que Karamoko Dembélé, au regard de son talent brut, a encore franchi une étape vers ses débuts professionnels. Le temps fera le reste.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10