Dimanche soir, la nouvelle a fait grand bruit en France, mais aussi en Espagne. Souvent annoncé partant, Neymar aurait cette fois-ci convaincu les dirigeants du Paris Saint-Germain de le laisser filer. Une information relayée plus ou moins par l’ensemble des médias français comme RTL qui a ajouté de son côté qu’une vente de l’international auriverde serait bien vue par Thomas Tuchel. Il n’en fallait pas plus pour mettre en état d’alerte la presse espagnole, et surtout catalane qui évoquait régulièrement un retour du numéro 10 parisien au FC Barcelone.

Le feuilleton Neymar repartait donc de plus belle, même si les avis divergent encore sur la réelle intention du PSG de laisser filer sa star. Des doutes moins présents chez Globoesporte qui a donné plus de corps à l’information de L’Equipe en affirmant que des négociations auraient déjà été entamées avec les Blaugranas. Une tendance au départ très forte selon l’un des principaux médias brésiliens qui nous a été expliquée par l’un de ses journalistes, Victor Canedo. « Rien dans cette histoire ne nous a surpris. Ça fait un petit moment maintenant que le mariage entre Neymar et le PSG ne va pas bien. Le club n’a pas décollé autant qu’il voulait et par rapport à Neymar, on a l’impression que sa carrière a stagné. Le football français est perçu avec beaucoup de préjugés au Brésil, surtout parce que Paris parvient à gagner face à tous ses rivaux sans faire de gros efforts ».

Un potentiel départ pas utopique

Un tableau pessimiste de la situation pas partagé par tous les observateurs brésiliens. Suiveur du PSG et de Neymar en France pour le compte du journal UOL, João Henrique ne s’attendait pas vraiment à cette nouvelle selon laquelle Paris serait prêt à vendre Neymar. « Oui j’ai été surpris. Ça ne fait que deux ans que Neymar est là-bas et il a encore un contrat de trois ans. Ensuite, vu les retours que j’avais eus des dirigeants parisiens, c’est qu’Al-Khelaïfi n’aurait jamais vendu Neymar. Donc c’est une grande surprise et je n’ai pas d’information qui confirme que le PSG veut vraiment vendre Neymar. Néanmoins, une tendance forte commence à se dégager. Indépendamment d’une offre XXL, si tout le monde y trouve son compte, comme une négociation où plusieurs joueurs seraient inclus, je pense que ce serait viable (pour le PSG) ».

Si le flou règne toujours concernant les réelles intentions du PSG, un élément a mis tout le monde d’accord : la sortie musclée de Nasser Al-Khelaïfi sur l’ancien pensionnaire de Santos. Depuis qu’il dirige le club de la capitale, jamais le dirigeant qatari n’avait signé un tel recadrage public sur l’un de ses joueurs. De quoi donner encore plus de crédit à l’hypothèse d’un divorce à venir. « Avec les récentes déclarations d’Al-Khelaïfi, on dirait que les deux parties ont compris qu’elles n’étaient pas faites l’une pour l’autre. Neymar a 27 ans, et s’il veut devenir le meilleur joueur du monde, il doit aller de l’avant, chercher un nouveau projet ailleurs qu’à Paris où il n’a fait qu’accumuler blessures et des passe-droits », indique Canedo.

« Oui, ça peut agacer Neymar »

Un son de cloche que l’on retrouve également chez Henrique pour qui ces déclarations publiques risquent de faire du dégât. « Oui, ça peut agacer Neymar. Ça peut même devenir un argument qui serait utilisé pour justifier un départ du PSG. Le père de Neymar doit également très irrité avec ça. C’est préoccupant. C’est une prise de position publique qui n’est pas nécessaire, en tout cas si le but du PSG est de conserver Neymar. Mais si le but est de dire de Neymar que ce n’est pas un bon professionnel et qu’ils veulent négocier son départ, c’est le plan parfait ». Enfin, nous avons tout de même voulu savoir si le retour de Leonardo pourrait, peut-être, changer la donne. Et là encore, il y a débat.

« Je pense que ça peut aider oui. Leonardo est identifié au club et il sait se montrer ferme. Neymar a beaucoup de business avec le Qatar, ce ne sera pas facile (pour lui) de faire ce divorce sans grands compromis », estime Canedo. Et si le volet financier aura forcément son importance, Henrique pense que Neymar reste un cas très spécial à gérer, même pour Leonardo. « Sur le long terme, Leonardo peut calmer les choses. Mais il le ferait autour de Neymar, il ne calmerait pas forcément Neymar lui-même. Le PSG a clairement vu que son vestiaire n’avait pas aimé le traitement réservé à Neymar. Ses deux ans de présence ont été très mal gérés. Le PSG n’a pas réussi à gérer Neymar. Leonardo pourrait calmer les autres joueurs, mais je ne vois pas Neymar accepter qu’on lui serre la vis ». Ça promet.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10