Star de Ligue 1, Marco Verratti séduit et fascine plus qu’il n’agace. Pourtant, une ancienne gloire de l’Équipe de France n’a pas été tendre avec le milieu international tricolore du PSG dans les colonnes de l’Équipe. Marius Trésor assurait dimanche que Verratti était «  : un vicieux, qui met des coups en douce et fait souvent son cinéma auprès de l’arbitre. »

Interrogé par Le Figaro, ce dernier a répondu à l’ancien roc défensif des Bleus. S’il n’a pas voulu polémiquer, Verratti a tenté de justifier ce côté vicieux dont l’accuse Trésor. « Tout le monde peut avoir une opinion, je respecte la sienne. Je ne souhaite pas polémiquer. Dans la vie de tous les jours, je ne suis pas vicieux. Ma mère et mon père ne le sont pas non plus. Et je n’aime pas les personnes vicieuses. Sur le terrain, je peux avoir un côté vicieux, car j’ai toujours envie de gagner. Mais ça ne dure que 90 minutes. »