Il est loin, très loin le temps de l’Euro 2016. À cette époque, Renato Sanches, âgé alors de 19 ans, remportait le Championnat d’Europe avec le Portugal, raflait le trophée de meilleur jeune de la compétition et filait au Bayern Munich. Lancé sur de très bons rails, l’international lusitanien voyait sa carrière prendre son envol. Mais depuis qu’il a posé les pieds en Bavière, il va d’échec en échec.

Décevant lors de sa première saison à Munich, Sanches n’a été titularisé qu’à six reprises et n’a jamais convaincu Carlo Ancelotti. Une expérience malheureuse qui l’a poussé au départ. Et quoi de mieux que de tenter de se relancer dans un club entraîné par l’un des anciens adjoints d’Ancelotti, Paul Clemente ? Prêté à Swansea l’été dernier, le Portugais pensait relancer sa carrière dans un climat plus serein, en débarquant dans une formation moins médiatisée.

Le Bayern inquiet pour Renato Sanches

Mais là encore c’est raté. Alors que les Swans ont payé pas moins de 7 M€ au Bayern pour décrocher le prêt du joueur, ce dernier n’a été titularisé qu’à sept reprises en dix-sept rencontres de championnat. Transparent chez le bon dernier de la Premier League, Renato Sanches est au plus mal. Un nouveau fiasco qui, d’après le média lusitanien Sapo, ne serait pas du goût des dirigeants britanniques. Ces derniers seraient donc en train de négocier avec leurs homologues allemands la fin du prêt du milieu de terrain.

Un nouveau coup dur pour la carrière du Portugais qui cherche à tout prix à trouver une solution pour ne pas rater le Mondial en Russie. Sélectionné pour la dernière fois en septembre dernier, Sanches est devenu un sujet de préoccupation au Bayern. Soucieux d’éviter l’échec industriel (Munich l’a recruté pour 35 M€, hors bonus), le club allemand hésite entre lui trouver une nouvelle porte de sortie et le choix de le confier au sauveur Jupp Heynckes pour le relancer. Un beau défi...