À Leipzig, Christopher Nkunku (22 ans) n’est pas encore considéré comme un titulaire à part entière par son entraîneur, Julian Nagelsmann (4 titularisations en Bundesliga). Mais peu importe pour le moment. En Allemagne, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain s’éclate. Invité à plier bagage par un club parisien en quête de liquidités pour son mercato, Nkunku a fait partie de la vague de Titis à être vendus. Résultat : c’est le RB Leipzig qui a bouclé l’affaire en échange d’un chèque de 15 M€. Un choix critiqué dans les travées du Parc des Princes, mais qui fait finalement les affaires du natif de Lagny-sur-Marne.

Dès le mois de septembre, Nkunku affichait son bonheur d’avoir traversé le Rhin. Plus d’un mois plus tard, son avis n’a pas changé. Loin de là. « L’ensemble du package est parfait ici. La structure, la philosophie, les objectifs sportifs, l’opportunité de se développer en tant que jeune joueur. Après quatre mois, je peux dire : j’ai pris la bonne décision. Je ne dirai pas que c’était facile pour moi de quitter le PSG. Mais pour mon développement, c’est bien que je sois parti. Bien sûr que j’ai joué (à Paris), mais seulement quand une star était blessée, suspendue ou préservée. Ce n’était pas assez pour moi », a-t-il déclaré à Kicker.

Nkunku heureux à Leipzig

Heureux à Leipzig, Nkunku a donc choisi de poursuivre sa progression dans une écurie qui lui permettra d’avoir un temps de jeu bien plus intéressant qu’à Paris où la multitude de noms ronflants présents au sein de l’effectif rouge et bleu ne lui laissait que peu de chances de s’exprimer. Et ce n’est pas tout. Outre son besoin de jouer, Nkunku a aussi trouvé au RBL des installations qui n’ont rien à envier à celles du centre d’entraînement Ooredoo.

« Les conditions ici sont un peu meilleures que le PSG. Ici se trouve une « académie » (centre d’entraînement) dans laquelle toutes les équipes s’entraînent, dans un seul complexe. Il y a aussi ça à Paris, mais c’est loin du centre d’entraînement des professionnels. En plus, les footballeurs peuvent, à titre récréatif, louer des terrains dans le complexe où les jeunes du PSG s’entraînent. » Une dernière révélation qui en étonnera plus d’un...