109e minute, demi-finale du Mondial. La Croatie et l’Angleterre sont à égalité 1-1. Le moment choisi par Mario Mandzukic pour ajuster Jordan Pickford après une déviation de la tête de Perisic, et envoyer la sélection croate en finale. Un événement qui sonne comme une habitude dans la carrière de l’intéressé. En clubs, l’attaquant croate a disputé douze finales et en a gagné... Onze ! Autant dire que sa culture de la gagne sera précieuse au moment d’aborder la finale de cette Coupe du Monde face à l’équipe de France, qui sera donc sa treizième personnelle.

Depuis le début de la compétition, le joueur de la Juventus a marqué deux réalisations cruciales pour son pays, une face au Danemark en huitième de finale et celle qui propulse les siens au paradis. Après la qualification croate contre la Russie en quart de finale, le buteur âgé de 32 ans avait payé une tournée à tous les habitants de Slavonski Brod sa ville natale. Une initiative qui lui aura coûté près de 3 400 euros. Mais Mandzukic sait aussi endosser le costume de héros pendant les finales.

Mandzukic fait souvent trembler les filets en finale

Avec ses divers clubs, l’ancien joueur de l’Atlético de Madrid a marqué quatre fois lors de ces rencontres couperets. Il participe ainsi activement au succès du Bayern Munich en finale de la Ligue des champions en 2013, où ce dernier ouvre le score à la 60e face au Borussia Dortmund (2-0). Le natif de Slavonski Brod remet le couvert un an plus tard cette fois avec l’Atlético de Madrid en finale de la Supercoupe d’Espagne face au Real Madrid, où il permet aux siens de s’imposer 1-0 au retour face aux Merengues. Un an plus tard, le vainqueur de la Ligue des champions 2013 se distingue en inscrivant le deuxième but de la Juventus en finale de la Coupe d’Italie face à la Lazio (2-0).

Enfin, son incroyable réalisation en finale de la Ligue des champions 2017 face au Real Madrid restera dans les annales du football. Sur une remise de Gonzalo Higuain, Mandzukic contrôlait le ballon de la poitrine et voyait son retourné tromper Navas (1-1, 27e). Une inspiration géniale qui n’évitera pas le succès madrilène 4-1 à Cardiff. Dimanche, toute la Croatie compte plus que jamais sur Mario Mandzukic l’habitué des grands rendez-vous. L’histoire dira si le principal protagoniste inscrira son cinquième but dans une finale et si il la remportera pour une douzième fois dans sa carrière...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10