Volontaire mais malheureuse face à l’Angleterre (2-1) et corrigée par la Belgique parce que trop joueuse (5-2), la Tunisie a remporté son troisième match de poule face au Panama (2-1). Une victoire étriquée, car les Panaméens avaient ouvert le score et se sont procurés plusieurs occasions chaudes. Mais une fois encore, les Aigles de Carthage ont pu compter sur le talent de Wahbi Khazri, passeur décisif pour Fakhreddine Ben Youssef puis buteur sur un centre d’Anice Badri. Une nouvelle prestation aboutie pour le n° 10 tunisien, pourtant pas au mieux de sa forme au début du tournoi.

Remuant contre les Anglais, il avait su se montrer décisif face aux Diables Rouges. Il avait d’abord déposé un ballon du gauche sur la tête de Dylan Bronn sur coup franc en première période pour la réduction du score avant de se charger lui-même de marquer sur un centre en retrait d’Hamdi Naguez en fin de match. Avec sa réalisation jeudi soir, le natif d’Ajaccio termine donc le tournoi avec deux buts et deux offrandes au compteur. C’est d’ailleurs la première fois qu’un Tunisien inscrit deux réalisations au cours d’une même Coupe du Monde.

Et maintenant, cap sur Sainté

De quoi avoir le devoir du sentiment accompli. « Je suis content de rivaliser avec des joueurs comme ça, de les titiller un peu. J’ai été mieux que contre l’Angleterre, dans les duels dans les courses j’avais plus de jus. Ces deux matches dans les jambes me font du bien, mais je vois l’écart qu’il y a avec des joueurs comme De Bruyne, Hazard ou Lukaku », expliquait-il déjà après le match contre les Belges, dans les colonnes de Ouest-France. Il peut désormais se concentrer sur son avenir.

Alors que Sunderland, club avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2020, a été relégué en League One, le gaucher de 27 ans, auteur d’une bonne saison en prêt au Stade Rennais (9 buts et 2 passes décisives en L1), est très sollicité. Rennes, qui souhaitait le conserver, et bien d’autres ont tenté leur chance récemment. Mais à en croire les informations de L’Équipe, c’est l’AS Saint-Etienne et Jean-Louis Gasset qui devraient décrocher le gros lot. Au vu de ses prestations en Russie, Wahbi Khazri risque de rapidement devenir le chouchou du chaudron Geoffroy-Guichard.