Le tirage au sort des demi-finales de la Coupe du Roi et le calendrier nous ont gâté. Cette semaine, pas moins de deux Clasicos sont au programme. Le premier s’est disputé hier et a vu le FC Barcelone valider son ticket pour la finale de la coupe grâce à une large victoire sur le Real Madrid. Au Bernabéu qui plus est (3-0). Un score terrible pour la Casa Blanca qui n’arrive plus à remporter ses duels face aux Culés à domicile dans la compétition depuis la saison 1969/1970 (source Opta).

Une nouvelle fois humiliés à domicile, les supporters merengues sont toutefois repartis du match avec un petit espoir en tête. Très attendu pour son premier Clasico au Bernabéu, Vinicius Junior n’a pas déçu. Malgré l’enjeu et la pression régnant autour d’un des matches les plus médiatisés au monde, le jeune Brésilien âgé d’à peine 18 ans a fait le show. Virevoltant, il a martyrisé Nelson Semedo sur son côté gauche. Avec Sergio Reguilon, l’ancien pensionnaire de Flamengo a également affiché une belle complicité. Un constat partagé par Marca qui écrit que le duo hispano-brésilien « assure le côté gauche madrilène pour une dizaine d’années ». Intenable, Vinicius s’est d’ailleurs créé les meilleurs occasions madrilènes.

Encensé... mais aussi critiqué

De quoi lui valoir plusieurs hommages depuis hier soir. Au Brésil, Globoesporte parle ainsi de « la grande soirée de Vinicius », Lance ! s’emballe avec un « C’est Vinicus qui commande au Real Madrid ». En Espagne, AS souligne que « Vinicius est seul » devant pour créer le danger. Même chez les Blaugranas, la prestation du Merengue n’est pas passée inaperçue. « C’est un grand joueur. Mais on l’a comparé au meilleur du Monde, et il faut être conscient. C’est un grand joueur qui aide beaucoup le Real Madrid, ce qui n’est pas facile pour un jeune de 18 ans. Il se crée beaucoup d’occasions. Mais cette comparaison ne lui fait pas du bien », a indiqué le latéral blaugrana Jordi Alba en zone mixte.

Mais si l’ampleur du tableau d’affichage fait forcément les choux gras de la presse catalane, les Madrilènes diront que le résultat final ne reflète pas forcément le scénario et le contenu du match. Et ils n’ont pas tout à fait tort. Car hier, le Barça a surtout fait preuve d’une incroyable efficacité chirurgicale. Ce qui a cruellement manqué à Vinicius Junior. Un constat qui n’a bien évidemment pas échappé à beaucoup d’observateurs qui n’ont pas manqué de rappeler le vide laissé par Cristiano Ronaldo. Et ça s’est senti dans les gros titres de la presse madrilène. Marca affiche ainsi en Une une photo du Brésilien à côté de celle de Suarez avec un titre soulignant la différence d’efficacité entre les deux attaquants. Idem du côté de AS pour qui « Vinicius joue, mais Suarez marque ». Au Brésil, la Folha de São Paulo écrit que « Vinicius a gâché toutes les occasions ». Un manque d’efficacité qui s’est donc payé très cher dans ce genre de match, même si personne n’a vraiment souhaité accabler le jeune Brésilien de 18 ans dont le potentiel séduit de plus en plus de monde.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10