Dans le cadre des demi-finales aller de Ligue Europa, Arsenal accueillait Valence à l’Emirates Stadium. A cette occasion, Unai Emery alignait un 4-2-3-1 avec trois Français présents au coup d’envoi (Koscielny, Guendouzi et Lacazette). Côté espagnol, Marcelino optait pour un 4-4-2 classique avec Guedes et Rodrigo en pointe. Les Gunners réalisaient une entame poussive. Sur coup-franc, Parejo décalait Rodrigo sur la gauche dont la volée trouvait Garay aux six mètres qui voyait le cadre se dérober (8e). Trois minutes plus tard, les hommes de Marcelino ouvraient logiquement le score. Suite à un corner frappé par Parejo, Rodrigo au deuxième poteau remisait pour Diakhaby qui catapultait de la tête le ballon au fond des filets (0-1, 11e). Méconnaissable, Arsenal subissait les assauts espagnols. Petr Cech devait sortir le grand jeu sur une belle frappe de Parejo (15e). Les hommes d’Unai Emery montraient enfin le bout de leur nez.

Sur une contre-attaque, Lacazette lançait Aubameyang dans la profondeur. L’attaquant gabonais fixait Neto et servait Lacazette qui poussait le ballon dans le but vide (1-1, 18e). Un but qui galvanisait les Gunners beaucoup plus entreprenants. Huit minutes plus tard, Xhaka sur la gauche adressait un très bon centre dans la surface pour Lacazette qui trompait Neto d’une belle tête piquée (2-1, 26e). Dans tous les bons coups offensifs en première période, Xhaka centrait pour Aubameyang dont la volée passait juste au dessus (34e). Au retour des vestiaires, les débats s’équilibraient. Il fallait attendre la 66e pour entrevoir une opportunité d’Arsenal. Sur frappe de Xhaka, le ballon revenait involontairement sur Lacazette qui perdait son duel face à Neto. Marcelino qui voyaient ses joueurs souffrir décidaient d’injecter du sang neuf pour les vingt dernières minutes avec Wass et Gameiro. L’attaquant français était sollicité dans la foulée par Parejo mais perdait son duel face à Cech (73e). En fin de match, Arsenal prenait le large. Lacazette alertait sur la gauche Kolasinac dont le centre était repris victorieusement par Aubameyang (3-1, 90e). Grâce à ce succès, les Gunners entrevoyaient la finale de la Ligue Europa.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

Chelsea s’exporte bien

Dans l’autre match de la soirée, l’Eintracht Francfort recevait Chelsea au Commerzbank-Arena. Pour prendre une option sur une qualification en finale, Adolf Hütter alignait un 5-3-2 avec le duo Jovic, Kostic en attaque. Côté Blues, Maurizio Sarri optait pour son traditionnel 4-3-3 avec le trio Pedro, Giroud, Willian. Après un round d’observation, Francfort plantait la première banderille. Lancé côté gauche, Kostic distillait un excellent centre pour Jovic dont la tête plongeante ne laissait aucune chance à Kepa (1-0, 23e). Quatre minutes plus tard, Chelsea se procurait sa première opportunité du match mais Pedro voyait sa volée filer juste à côté des buts gardés par Trapp (27e). Le club londonien terminait beaucoup mieux le premier acte et égalisait fort logiquement. Sur un corner mal renvoyé par la défense allemande, Loftus-Cheek remisait au point de penalty pour Pedro dont la frappe tendue ajustait Trapp (1-1, 45e).

Au retour des vestiaires, Chelsea ratait le coche. Loftus-Cheek combinait avec Pedro et se retrouvait en position idéale. Mais sa tentative frôlait la transversale de Trapp (54e). Les Blues accentuaient la pression sur les buts de Kevin Trapp et David Luiz sur coup-franc touchait du bois (60e). Fraîchement entré, Eden Hazard obligeait Trapp à sortir le grand jeu sur un corner direct (67e). Dominateur dans ce second acte, Chelsea multipliait les occasions. Loftus-Cheek (74e) puis David Luiz (77e) obligeait Trapp à s’employer. En fin de match, les hommes d’Adolf Hütter semaient la zizanie dans la surface londonienne. Suite à un corner frappé par Rode, Abraham voyait sa tête passer juste au dessus des buts de Kepa (85e). Avec ce résultat nul, Chelsea apparaissait en ballottage favorable pour obtenir son billet en finale de la compétition.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10