Mis en examen dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena pour avoir tenté de mettre en lien le maître chanteur et son coéquipier de l’équipe de France, Karim Benzema avait saisi la Cour de cassation pour contester la loyauté de l’enquête.

En effet, les policiers étaient suspectés d’avoir usé de stratagèmes abusifs. La Cour de cassation a débouté, ce lundi, Karim Benzema, qui est donc toujours mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » ainsi que pour « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit ».