Le 29 mai dernier, Chelsea remportait la finale de la Ligue Europa contre Arsenal (4-1), dans le stade olympique de Bakou (Azerbaïdjan), qui a sonné creux à cette occasion (51 370 spectateurs présents pour 69 870 places). Cela s’explique par le fait que Bakou est très excentré en Europe, rendant compliqué tous déplacements, ce qui a nourri de nombreuses critiques de la part des supporters de Chelsea et d’Arsenal (qui a fait un communiqué officiel pour se plaindre de cette situation), qui n’ont pas compris le choix de l’UEFA de jouer la finale à cet endroit-là. Au final, les 12 000 places réservées aux fans des deux équipes londoniennes n’ont trouvé que 6000 preneurs, ce qui a débouché sur un match sans grande ambiance en tribunes. En outre, le fait que Mkhitaryan n’ait pas pu se déplacer à Bakou, en raison des tensions géopolitiques qui existent entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan (le milieu d’Arsenal est arménien), a été un autre élément pointé du doigt par les clubs anglais.

Face à ces critiques, le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a répondu de manière assez sèche aux clubs anglais, lors d’un discours à l’université d’Oxford : « Lors de ma première élection à la tête de l’UEFA, 76% des fédérations (européennes) m’ont soutenu, mais pas l’Angleterre, a déclaré le Slovène, dans des propos relayés par The Daily Mail. L’Angleterre a soutenu l’autre candidat. À chaque fois que nous avons des clubs anglais, à chaque fois nous avons des plaintes, ils sont fous ! Ils ne nous aident pas dans la popularité du football européen. Si quelqu’un me demande pourquoi nous avons joué à Bakou, je dirais : « Des gens vivent là-bas. Des homo sapiens y habitent. » Ils ont dû regarder le match à 23 heures à cause du décalage horaire, mais personne ne s’est plaint. Si nous avons deux équipes azerbaïdjanaises à Londres, personne ne se plaindra. Ils viendraient jouer sans aucun problème. Il y a un an et demi, nous avons décidé de jouer à Bakou, qui dispose d’un stade moderne de 70 000 spectateurs. Je pense qu’un seul stade en Angleterre est plus grand (deux en réalité, avec Wembley et Old Trafford, ndlr). Alors, vous devriez voir le bonheur, l’humilité des gens quand ils voient jouer les superstars qu’ils aiment. Nous devons développer le football partout, et pas seulement en Angleterre ou en Allemagne. Peut-être que la finale de la C1 ne devrait être jouée que dans les meilleurs endroits. Mais la Ligue Europa et tout le reste devraient être partagés avec ceux qui aiment le football. »

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10