Vainqueur de la Coupe du monde avec l’équipe de France, Antoine Griezmann fait partie des 30 joueurs en course pour le Ballon d’Or. En attendant les résultats qui seront dévoilés le 3 décembre, le natif de Mâcon est revenu sur cette récompense dans le Canal Football Club. Il a notamment balayé les critiques qu’il a subies pour sa candidature affirmée : « obsessionnel parce que j’en ai beaucoup parlé, mais voilà, je dis ce que je pense, je dis ce que j’ai envie. Après j’ai tout fait sur le terrain et des fois on à l’impression que ça gène de dire ce qu’on pense, mais voilà, il y a d’autres joueurs qui le méritent aussi on verra bien, mais c’est déjà une fierté d’être dans cette petite liste. Je rêve de Ballon d’Or, je rêve de Ligue des Champions, je rêve de Coupe du monde, j’en ai une. Je rêvais d’être joueur professionnel. »

Il a ensuite estimé que les critiques venaient uniquement de son propre pays : « c’est en France où j’ai été critiqué d’en parler. En Espagne, je n’ai pas eu de commentaires là-dessus. Dans d’autres pays non plus. » Pour Antoine Griezmann ce trophée représente beaucoup puisqu’il permettrait de récompenser tous les efforts qu’il a du faire pour devenir professionnel : « je comprends, on a été champion du monde, les autres Français aussi ont fait une grosse saison, mais c’est un prix individuel et comme c’est individuel et que j’en parle, on va dire que je suis égoïste. Le Ballon d’Or, je pense que personnellement, le fait d’être parti à 13 ans de ma famille, d’avoir laissé toute ma famille à Mâcon et d’être loin [..] Ce Ballon d’Or ce serait une récompense pour ma famille aussi. »