« On a discuté avec Ghislain. Je l’ai vu le lendemain du match de Metz. On a parlé sur ce qu’on devait faire. Il m’a dit : il faut que vous preniez quelqu’un. J’ai appelé Bernard pour lui faire part de ça. Dans la vie il y a les numéros 2 et les numéros 1. On l’avait surclassé. » Tels étaient les mots durs qu’avait lâchés le président du directoire de l’AS Saint-Étienne Roland Romeyer envers son désormais ancien coach Ghislain Printant lors de la présentation officielle de Claude Puel. Le dirigeant stéphanois a néanmoins admis qu’il n’aurait pas du dire ça lors d’une interview pour L’Equipe : « tout à fait. Je suis triste de lui avoir fait de la peine et je le regrette profondément. Je m’excuse auprès de Ghislain Printant. »

Loin de s’arrêter là, Roland Romeyer a expliqué que ses paroles ont dépassé ses pensées et qu’il a été injuste envers Ghislain Printant : « je me suis emporté à tort et je regrette sincèrement les propos tenus à l’égard de Ghislain Printant, car c’est quelqu’un que j’aime bien et qui aime profondément les Verts. Et comme avec des gens que j’aime bien, je les pourris plutôt. Je suis comme ça. Et une fois que je vois que je leur ai fait de la peine, que je les ai blessés, je suis malheureux. Certains en ont pris pour leur grade, lors de cette fameuse conférence de presse. Ce n’est pas ma personnalité, ce ne sont pas mes valeurs, ni celles de l’AS Saint-Étienne. »

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10