Il aura fallu attendre cet été pour que Christopher Nkunku (22 ans) fasse le grand saut. Formé au Paris Saint-Germain, le milieu de terrain n’a jamais vraiment réussi à s’imposer parmi la multitude de stars dans l’effectif de la capitale, et ce, même s’il a grapillé un peu de temps de jeu. Désormais, l’ancien titi évolue au RB Leipzig, qui se déplace ce soir (21h00, à suivre en live commenté) au Groupama Stadium afin d’affronter l’Olympique Lyonnais avec en jeu, une qualification pour les phases finales de la Ligue des Champions. Interrogé dans les colonnes de l’Équipe, le joueur aux 3 buts et 8 passes décisives en 13 rencontres de Bundesliga a expliqué qu’il avait tourné la page PSG, ne se posant plus réellement sur ce qui s’est fait, et ce qui aurait pu se faire avec le champion de France en titre.

« Non sincèrement, je n’ai pas de regrets d’être parti. Les étés précédents, j’avais des opportunités de quitter le club, j’avais décidé de rester pour m’imposer à Paris. L’été dernier (en 2018), j’avais encore fait le choix de rester. Je pensais que ce serait la bonne, je me suis trompé. Je me suis donné toutes les chances d’y arriver à Paris. Aujourd’hui, ça ne sert à rien de me poser 10 000 questions sur pourquoi ça ne l’a pas fait. C’est comme ça, je n’aurai pas les réponses. Le discours du club (le PSG), chaque été, a toujours été positif me concernant. Les actes n’ont pas suivi. Si je me suis senti visé par les propos de Neymar (concernant l’état d’esprit de certains jeunes du club) ? Non, je ne me suis pas senti visé. S’il avait pensé ça de moi, il serait venu me voir dans le vestiaire. Il ne l’a pas fait », a-t-il avoué.