Alors qu’il faisait partie de l’aventure des Bleus en Russie l’été dernier, lors de la victoire en Coupe du monde, et qu’il avait pris part à la dernière rencontre de l’équipe de France en novembre dernier contre l’Uruguay (1-0), Adil Rami n’a cette fois-ci pas été appelé par Didier Deschamps. Une situation logique au vu de la saison du natif de Bastia, qui n’a plus joué avec l’OM depuis le 22 décembre dernier (1-1 face à Angers). Le sélectionneur des Bleus est revenu sur la situation de Rami, dans un entretien accordé à l’AFP : « Il y a un petit moment que malheureusement pour lui, il n’est plus footballeur parce qu’il a eu des pépins. Et là, même s’il est revenu dans le groupe, il joue très peu. »

Deschamps a continué en expliquant qu’un retour du défenseur central en sélection « ne dépend que de lui, de ce qu’il veut faire pour rester au plus haut niveau. Est-ce qu’il a la capacité ? Oui. Est-ce qu’il va le faire ? Je n’ai pas la réponse, il n’y a que lui qui pourra me la donner. Il a un parcours tellement atypique, ça n’a pas été simple pour lui. Ça (être champion du monde, ndlr) devait faire partie de ses rêves, et même s’il faisait partie de ces joueurs qui n’ont pas joué... Forcément, il faut digérer cela. Évidemment, il lui reste moins d’années de haut niveau devant lui que derrière lui, mais c’est à lui de faire ce qu’il faut pour se maintenir à ce niveau-là. »