Comme la saison passée, Caen s’est maintenu en Ligue 1 au terme de la 38e journée et face au PSG. Une fois le club sécurisé dans l’élite pour la 5e année consécutive, le club normand va vivre pas mal de changements en interne. Après la destitution de Jean-François Fortin par Gilles Sergent en milieu de semaine, c’est Patrice Garande qui a annoncé son départ en conférence de presse. Le coach part après avoir pris le club en main en 2012.

« Ce maintien, c’est un ouf de soulagement. J’ai une pensée pour un homme que j’aime, que j’apprécie, qui est mon président (Fortin, ndlr). Il ne l’est plus depuis jeudi mais pour moi, c’est mon président. Je lui avais promis que je ne serai pas l’entraîneur qui le ferait descendre en Ligue 2. Il est en souffrance. Il y a toujours un homme pour vous tendre la main dans la vie. Moi, c’était lui. Je vous dis tout cela pour que vous compreniez à quel point j’ai mal vécu sa souffrance et la fin de son histoire avec le Stade Malherbe » a d’abord affirmé Garande avant de préciser qu’il partait après une réunion avec le nouveau président. « Il a été question de deux choses : me parler du match de Paris et se fixer rendez-vous dimanche en cas de maintien pour évoquer une future collaboration. J’ai compris qu’il y avait une volonté de continuer avec moi. Je me suis peut-être trompé… Je lui ai dit hier (vendredi) que je ne pouvais pas être l’entraîneur du Stade Malherbe la saison prochaine. Je ne peux pas entraîner le Stade Malherbe compte tenu de la façon dont les choses se sont passées. J’ai envie de rester fidèle à mes valeurs. »