Alarmé par l’un de ses joueurs, Bertrand Desplat avait alerté la LFP d’un possible arrangement entre le Stade Malherbe de Caen et Angers, à l’occasion de la 32e journée de Ligue 1 (victoire 1-0 du SCO). Alors que la Ligue a ouvert une enquête il y a dix jours, RMC s’est procuré une lettre récemment envoyée par le président guingampais à Nathalie Boy de la Tour et Didier Quillot. Une lettre qui vise à protéger les personnes impliquées dans ces accusations, le dirigeant de l’EAG réclamant l’anonymat total pour ces dernières.

« En cas de manquement grave de la LFP, ou de qui que ce soit parmi ses membres ou ses commissions, aux principes de l’anonymat des témoins et plus globalement du secret de l’instruction, l’En-Avant Guingamp ne manquera pas de se montrer solidaire des poursuites judiciaires qui pourraient être engagées. (...) Je sais pouvoir compter sur votre pleine collaboration, et votre soutien dans cette affaire, et je vous en remercie personnellement chaleureusement tous les deux » a-t-il écrit.