Huitième de Ligue 1 Conforama, l’Olympique de Marseille reste sur quatre matches sans succès. La dernière victoire des hommes d’André Villas Boas remonte au 15 septembre face à Monaco (victoire 4 à 3 au stade Louis II). Une situation en partie liée au fait que les Olympiens ont dû composer sans de nombreux joueurs, blessés ou suspendus. En marge de la présentation d’un nouveau partenaire ce mercredi, le président Jacques-Henri Eyraud est revenu sur ce sujet. Ses propos sont relayés par nos confrères du site Le Phocéen.

« Les hauts et les bas s’enchaînent rapidement dans le football. Je note qu’il y a quelques semaines encore, on était, non pas au plus haut, mais on avait des commentaires qui étaient très élogieux et très positifs. Alors évidemment quand on fait des matchs nuls, où il y a parfois de bonnes choses sur le terrain néanmoins, ou une défaite, comme à Amiens, on est tous déçus. Mais je pense qu’on a une équipe qui est très soudée avec un coach extrêmement déterminé. On voit tout de même de belles choses sur le terrain, malgré les absences, les suspensions. Je dirais simplement une chose, c’est qu’il faut qu’on travaille la discipline. On prend trop de cartons, et ce n’est pas possible de continuer sur cette voie-là. Évidemment il y a des cartons qui me semblent injustifiés, mais il y en a d’autres qui le sont. Donc il faut réagir face à ça, et c’est important de le faire dans les prochains matchs, dès la reprise ». Puis, quand il lui a été demandé si on était plus sévère avec l’OM, il a répondu : « Je ne vais pas rentrer dans une polémique et ne pas mettre sur la place publique les échanges que j’ai pu avoir avec des arbitres ou des responsables de l’arbitrage. J’en ai eu souvent. Il y a juste eu un cas qui fait qu’un arbitre a délivré quatre cartons rouges à des joueurs de l’OM en cinq rencontres. Donc ça me paraissait un chiffre qui justifiait une explication. D’explication, je n’en ai pas eu. Peut-être que ça viendra une prochaine fois ».