Une semaine après sa défaite contre Dijon (1-3), l’Olympique Lyonnais défiait le FC Nantes ce vendredi soir dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1. À La Beaujoire, les Gones ont encore une fois chuté (1-2). Et pour cette rencontre, Bruno Genesio avait notamment décidé de se passer de Nabil Fekir, Memphis Depay et Marcelo. Selon Canal +, ces trois joueurs ainsi que Ferland Mendy, blessé, auraient pris part à deux altercations cette semaine à l’entraînement. Alors forcément, la réaction de Jean-Michel Aulas était attendue. Peu de temps après le coup de sifflet final, le président de l’OL a fermement démenti cette information.

« Des tensions, évidemment qu’il y en a mais qu’il y ait eu des bagarres comme ce que vous avez écrit, c’est faux. Et c’est d’autant plus idiot que le joueur que vous incriminez dans la bagarre n’était pas à l’entraînement. (...) Anthony (Lopes, ndlr) dit qu’il y a, comme dans chaque club qui est en difficulté, des discussions et des échanges, mais il n’y a pas eu de bagarres. Et quand vous écrivez que c’est Mendy qui a fait l’objet d’un accrochage avec Memphis... Il n’était pas à l’entraînement, donc l’incident est clos et la prochaine fois, il ne vaut mieux pas dire des choses qui ne sont pas exactes parce que ça porte préjudice dans un moment qui est difficile pour nous et qui en rajoute à l’énervement des supporters qu’on entend ici, à l’énervement de tout le monde », lâché Jean-Michel Aulas au micro de Canal +.