Voici une nouvelle affaire qui ébranle une nouvelle fois le PSG. Ce jeudi, Mediapart via Football Leaks révélait l’utilisation de fichiers ethniques entre 2013 et le printemps 2018 au sein de la cellule recrutement nationale (hors Ile de France) du centre de formation parisien. Une nouvelle révélation qui a provoqué un gigantesque tollé au sein du Paris SG qui n’a pas démenti l’existence de ces fichiers. Directeur sportif adjoint puis directeur sportif à cette période, Olivier Létang s’est exprimé chez nos confrères de Ouest-France sur le sujet.

« Les allégations parues dans divers organes de presse aujourd’hui m’ont profondément choqué et blessé. Non seulement ces attaques me touchent personnellement mais également ceux qui me sont proches. Les valeurs qui sont les miennes m’amènent à répondre aux insinuations malveillantes. Dans le cadre de mes responsabilités au PSG, les objectifs fixés concernant le recrutement pour le centre de formation n’ont jamais varié : s’attacher les meilleurs jeunes joueurs dans le but de les faire évoluer à terme avec l’équipe professionnelle. Cela a été ma seule motivation au PSG comme cela a toujours été le cas dans les clubs ou j’ai œuvré. Tous ceux qui ont vécu dans des vestiaires, ce qui est ma vie depuis plus de 30 ans, savent parfaitement que le racisme et la discrimination n’ont pas leur place dans le sport. Durant toute ma carrière, je me suis battu pour ces valeurs essentielles, et je les défendrai toujours, » s’est ainsi défendu l’actuel président du Stade Rennais. Incriminé par le PSG dans cette affaire, Marc Westerloppe n’aurait pas souhaité communiquer.