Deux jours après le nul spectaculaire concédé au Parc des Princes face à l’AS Monaco (3-3) pour le compte de la phase retour, le Paris Saint-Germain s’apprête à disputer le match aller, sur le Rocher, rencontre reportée en raison des intempéries qui avaient touché la Principauté. A la veille de ce nouvel affrontement, Thomas Tuchel était présent en conférence de presse. L’occasion pour l’entraîneur du PSG d’évoquer un calendrier chargé, qui oblige l’effectif parisien à se déplacer quatre fois d’affilée : à Monaco (15e journée de Ligue 1, le 15 janvier), à Lorient (1/16e de finale de Coupe de France, le 19 janvier), à Reims (1/2 finale de Coupe de la Ligue, le 22 janvier), puis à Lille (21e journée de Ligue 1, le 26 janvier).

« Cela change beaucoup de choses, c’est très difficile de récupérer. On joue toujours à l’extérieur, toujours à 21h. Notre retour est très tard dans la nuit. On peut mal dormir. C’est difficile de s’adapter, pour moi et pour les joueurs. Honnêtement, c’est trop tard. Moi, c’est possible de faire un coaching à 21h. Mais pour les joueurs... Je connais plein de supporters dans l’école de mes filles, ils ont 6, 8, 10, 11 ans, ils ne peuvent pas regarder les matches parce que c’est trop tard, ils ont de l’école. Ce sont des matches pour les enfants et ils ne peuvent même pas regarder. En Coupe de France, les familles des joueurs qui ont la possibilité de jouer contre le PSG peut-être une fois dans leur vie, ne peuvent pas venir parce que le match est à 21h, c’est l’hiver.. C’est fou, » a lâché un Thomas Tuchel visiblement remonté contre la programmation des matches de son équipe.