Antoine Griezmann vit un début de saison compliqué. Depuis son arrivée au FC Barcelone, l’international français n’a trouvé qu’à quatre reprises le chemin des filets en seize matchs disputés toutes compétitions confondues. Un rendement loin de ses standards habituels notamment à l’Atlético de Madrid. Un constat inquiétant qui vaut également pour l’équipe de France. En effet, le champion du monde n’a plus trouvé le chemin des filets depuis juin dernier face à la Bolivie en amical (2-0).

Malgré cela, le numéro sept des Bleus reste le joueur le plus décisif en sélection cette année (trois buts, sept passes décisives). Malheureusement pour Griezmann, le contexte s’avère totalement différent au Barça. Le principal protagoniste ne parvient pas à endosser le costume d’homme décisif en Catalogne et évolue dans l’ombre des Messi et Suarez notamment. Habitué à évoluer dans l’axe sous les ordres de Diego Simeone, l’international français doit sévir désormais côté gauche au sein du 4-3-3 façonné par Ernesto Valverde.

Antoine Griezmann lucide sur ses difficultés au Barça

Une position qui bride clairement l’ancien joueur des Colchoneros, régulièrement oublié dans les phases offensives par ses partenaires. Encensé pour son implication et sa débauche d’énergie notamment dans les tâches défensives, Antoine Griezmann ne recueille pas tous les suffrages sur le plan offensif à Barcelone. Un malaise persistant sur lequel est revenu le natif de Mâcon à l’issue du succès des Bleus face à la Moldavie (2-1) au Stade de France. « C’est sûr que jouer dans l’axe c’est mieux pour moi. J’ai mes repères. Ça fait des années et des années que je gère cette position. J’en ai une nouvelle en club. Il faut que je m’adapte. Je suis en train d’apprendre. Je savais en arrivant que ça allait être dur, je le savais très bien, » avoue ainsi l’attaquant français.

Fataliste, la nouvelle recrue du Barça sait qu’elle devra surmonter multiples écueils pour s’imposer définitivement chez les Blaugranas et faire taire ses détracteurs. Dépositaire du jeu français jeudi soir, l’ancien Colchonero a beaucoup touché le ballon même si ses choix n’ont pas toujours été judicieux. Une importance dans le jeu qui contraste avec son rendement au FC Barcelone. Dos au mur, Antoine Griezmann va devoir s’extirper au plus vite de cette situation difficile. Sous peine de rentrer dans le rang au Barça et s’attirer les foudres du public catalan ? Affaire à suivre...