Mardi soir, le Borussia Dortmund et le Real Madrid se sont partagés les points lors de la deuxième journée de la Ligue des Champions (2-2). Après cette rencontre de C1, Zinedine Zidane ne voulait pas dramatiser. « Mes joueurs ont fait un grand match, je crois qu’on a mérité un peu mieux, mais ce n’est pas un mauvais résultat. Ça me fait un peu mal parce qu’on a fait un bon match offensivement et défensivement. C’est le troisième nul et ça m’embête pour les joueurs parce que ce n’est pas mérité ». Car depuis trois matches toutes compétitions confondues, les vainqueurs de la Champions’ League 2016 enchaînent les matches nuls. En Liga, Madrid a concédé le nul (1-1) au Santiago Bernabeu face à Villarreal le 21 septembre. Puis le club de la capitale espagnole a ramené un point de Las Palmas (2-2) le 24 septembre. Enfin, mardi le Real Madrid a donc fait le même résultat face au BvB.

Pour AS, la raison de cet enchaînement de matches nuls est toute trouvée : l’absence de Casemiro. Il y a quelques jours, le club a annoncé que le milieu de terrain souffrait d’une fissure du péroné gauche. Si Marca parlait de 3 semaines d’absence, AS de son côté évoquait une période allant de un à deux mois. Ce qui serait un vrai coup dur pour les pensionnaires du stade Santiago Bernabeu. Quoi qu’il en soit, l’absence du Brésilien se fait clairement ressentir comme l’explique AS qui titre aujourd’hui de « Le syndrome Casemiro ». Le Brésilien brille par son absence. Il est indispensable pour le quotidien madrilène qui parle « d’une ceinture de sécurité pour l’équipe », « du plus grand récupérateur de ballons » ou encore d’« une assurance-vie pour protéger les latéraux et intimider les rivaux ». Des éloges qui montrent à quel point il est essentiel pour cette équipe, lui que Zizou refuse de comparer à Claude Makelele.

Casemiro, un élément essentiel

Casemiro, qui n’a jamais perdu en compétition officielle au Bernabeu (30 succès et 1 nul en 31 matches), était titulaire à 13 reprises lors de la fameuse série du Real Madrid en Liga (16 victoires d’affilée). Cette saison 2016-2017, il a joué 5 matches toutes compétitions confondues. Tous ont été remportés par Madrid. Depuis qu’il n’est plus là, les vainqueurs de l’UEFA Champions League 2016 ont enchaîné trois matches nuls. Homme de l’ombre mais surtout homme clé du système mis en place par Zidane, Casemiro, très précieux en termes de récupération et d’agressivité, manque actuellement à son équipe. Car outre les résultats, le Real Madrid affiche moins de sérénité au milieu de terrain. Depuis trois rencontres, Zidane aligne un milieu à trois avec Toni Kroos en lieu et place de Casemiro. L’Allemand, lui, a été remplacé par James Rodriguez à deux reprises et par Marco Asensio. Kroos, lui, n’est pas forcément très à l’aise à ce poste beaucoup plus défensif.

Contacté par nos soins, notre correspondant espagnol Ivan Vargas nous a confié à son sujet : « Cela fait seulement que trois rencontres qu’il est absent et il est un peu tôt pour analyser. Mais il est certain que son absence se sent au niveau de la récupération, il y a un déséquilibre car Toni Kroos n’est pas un spécialiste du poste. Casemiro est très important pour le Real Madrid. Dans le système mis en place par Zidane, il est très difficile de jouer sans un vrai milieu défensif ». Pour autant, malgré tout cela, Zinedine Zidane refuse pour le moment de parler de « Casemiro-dépendance » :« Casemiro est un joueur important, mais comme n’importe quel élément de notre équipe ». Mais les résultats actuels du club prouvent pour le moment que Casemiro l’est un peu plus que d’autres...