Vainqueur de la Coupe du Roi, à deux doigts d’un nouveau sacre en Liga, le FC Barcelone ne finira pas la saison sans trophée. Pourtant, le club catalan est loin d’afficher une satisfaction intense. La raison ? Cette saison, le FC Barcelone a vécu à son tour l’affreuse sensation d’une remontada lors de son quart de finale retour de Ligue des Champions face à l’AS Roma (4-1, 0-3). Un énorme couac qui a très rapidement déclenché une remise en question de l’entraîneur culé Ernesto Valverde.

Recruté l’été dernier, le Basque avait comme missions principales de reconquérir la couronne nationale, mais surtout de mettre un terme au règne européen du Real Madrid, vainqueur des deux dernières éditions de la LdC. Une deuxième mission ratée qui a donc suscité un grand nombre de critiques à l’encontre du technicien espagnol. Des reproches essentiellement faits en raison de ses remplacements tardifs à Rome (le premier a eu lieu à la 80e minute) et d’une tactique pas toujours maîtrisée par les partenaires de Lionel Messi.

Le Barça veut garder Umtiti

Dans un entretien accordé à la radio Cadena SER, le président du Barça, Josep Maria Bartomeu, a cependant tenu à démentir les rumeurs d’un éventuel licenciement en fin de saison. « Tout est faux. Il a deux ans de contrat et c’est son projet. Nous sommes très contents de lui. Nous lui parlons régulièrement. Nous n’avons pas évoqué ce thème (d’un possible licenciement) avec lui. Depuis ce qu’il a fait l’été dernier, personne ne peut douter de Valverde. Ce qu’il s’est passé à Rome nous a fait mal à tous. Mais aucun membre de la direction n’a jamais douté de lui ».

Enfin, ce fut également l’occasion pour revenir sur le dossier Samuel Umtiti. Désireux de prolonger le contrat de son défenseur français, notamment pour revoir à la hausse le montant de sa clause libératoire (60 M€), le club catalan s’est heurté aux fortes prétentions salariales de l’ex-Gone. Des prétentions qui avaient poussé les cadres de l’équipe à recadrer Umtiti. Depuis, les choses semblent aller dans le bon sens, les deux parties s’étant réunies récemment. Et pour Bartomeu, il est hors de question de laisser filer l’international tricolore. « C’est un joueur très important. Il lui reste trois ans de contrat et notre volonté c’est qu’il reste dans une grille de salaire, dans des conditions qui nous permettent de rester compétitifs ». Le message est passé.