Les divergences d’opinions se multiplient entre le Real Madrid et Cristiano Ronaldo. Juste après la victoire des Merengues en finale de Ligue des champions face à Liverpool, la star portugaise avait laissé éclater au grand jour ses velléités de départ. Une volonté qui matérialise surtout un désir d’être mieux traité par son président Florentino Perez en négociant une revalorisation salariale. Car Ronaldo estime aujourd’hui que ses émoluments ne représentent pas son implication sur le terrain.

Loin des 40 millions annuels de Lionel Messi ou des 35 de Neymar, CR7 veut sa part du gâteau. Et si sa monstrueuse clause libératoire ne facilite pas un départ du Real, Jorge Mendes utilise tous les stratagèmes possibles pour mettre la pression sur le club madrilène. Y compris la volonté de Florentino Perez de s’offrir Neymar cet été, ce qui agacerait clairement l’international portugais. Mais au Real Madrid, on ne compte pas céder aux exigences de la star si facilement. Ainsi, la Casa Blanca a transmis une première offre au clan Ronaldo à savoir un salaire annuel estimé à 25 millions d’euros. Insuffisant pour combler les attentes de l’intéressé...

La fermeté de la direction madrilène sur le dossier Ronaldo

Mais selon les informations d’El Confidencial, les pensionnaires du Bernabeu ont musclé leur jeu ces dernières heures. En effet, les dirigeants madrilènes par le biais du directeur général Jose Angel Sanchez auraient signifié à Jorge Mendes que Cristiano Ronaldo n’était pas à vendre, qu’il était très apprécié et que le nouvel entraîneur Julen Lopetegui comptait sur lui la saison prochaine. Sanchez aurait également rappelé à Mendes que si un club était intéressé par CR7 il devrait se manifester auprès du Real, scénario qui n’est pas arrivé pour le moment...

Mais en fait, le plan du Real Madrid demeure limpide : le capitaine de la sélection portugaise ne sera pas autorisé à quitter les Merengues tant que l’opération Neymar n’aura pas abouti. Si le génie brésilien débarquait au Real cet été, Florentino Perez serait alors disposé à faciliter le départ de l’ancien joueur de Manchester United en acceptant les offres supérieures à 100 millions d’euros. En attendant, Cristiano Ronaldo a déjà inscrit quatre réalisations au Mondial avec le Portugal. Et nul doute que l’intéressé fera tout face à l’Uruguay pour prouver à ses dirigeants qu’il mérite plus de considération...