« Le Xavi africain ». Il y a quelque semaines, Mundo Deportivo annonçait que le FC Barcelone était sur les traces de Jean-Michaël Seri (25 ans). Une comparaison qui satisfait pleinement l’intéressé. « Xavi, c’est le joueur auquel j’ai toujours voulu ressembler, je peux fermer les yeux et me rappeler de matches et de passes qu’il a données sous le maillot blaugrana. Je l’ai toujours pris comme exemple, je regardais comment il se comportait balle au pied, comment il organisait le jeu, et, surtout, j’admirais ses passes et ses offrandes », a-t-il expliqué ce vendredi au cours d’un entretien accordé au quotidien sportif espagnol.

On comprend donc mieux pourquoi les recruteurs blaugranas, qui ont plusieurs fois supervisé le milieu de terrain de l’OGC Nice cette saison, sont tombés sous son charme, comme tant d’autres (Monaco, Olympique de Marseille, Paris SG, Borussia Dortmund, Tottenham, Arsenal, etc.). « On m’a dit que des entraîneurs du club barcelonais sont venus voir certains de nos matches », a lâché l’Éléphant (13 sélections, 1 but). Il faut dire que l’Ivoirien réalise un exercice de haute volée, alliant qualité de jeu, régularité et statistiques (6 buts et 10 passes décisives en Ligue 1).

Seri ne cache pas sa préférence

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intérêt catalan ne le laisse pas indifférent. « Écoutez, je suis supporter du Barça depuis ma plus tendre enfance, quand j’étais encore dans mon pays natal, la Côte d’Ivoire. J’ai toujours été très culé, ceux qui me connaissent le savent. Ensuite, quand je suis parti au Portugal (Porto puis Paços de Ferreira), j’ai eu l’occasion de suivre leurs matches de plus près », a expliqué le lauréat du Prix Marc-Vivien Foé, ouvrant grand la porte à un départ vers le Camp Nou quelques instants plus tard.

« Y a-t-il eu contact ? Ce n’est pas à moi de répondre à cette question. (...) Si le Barça vient te chercher, tu ne peux pas dire non. C’est impossible », a-t-il indiqué, comme une invitation à passer à l’action adressée à l’attention du Barça. Le message est passé. Les pensionnaires du Camp Nou sont prévenus, l’OGC Nice espère au moins 25 M€ pour commencer à discuter du départ de son excellent n° 6, sous contrat jusqu’en juin 2019.