Depuis 2017, Jadon Sancho (19 ans) fait le bonheur du Borussia Dortmund. Et cette saison, l’ancien pensionnaire de Manchester City semble avoir franchi un cap. Lancé pour la première fois dans le grand bain international par les Three Lions en octobre 2018, Sancho signe également un exercice 2018/2019 remarquable sous le maillot jaune-et-noir. Meilleur passeur de Bundesliga (13 passes décisives) et auteur de 11 en 30 matches de championnat, le Britannique est en pleine forme.

Un état de forme qui a logiquement fait grimper la cote du joueur sur le marché des transferts. Lié au BVB jusqu’en 2022, Sancho est aujourd’hui courtisé par plusieurs ténors européens. Des intérêts croissants et tentants face auxquels Michael Zorc, le directeur sportif des Marsupiaux, avait réagi à la fin du mois dernier en affirmant que le natif de Lambeth n’avait aucune chance de plier bagage. Tout du moins en ce qui concerne le prochain mercato estival.

Zidane aime le profil de Sancho

« Jadon jouera pour le Borussia Dortmund lors de la prochaine saison. Nous planifions l’avenir avec lui. Même si je réalise aussi que la publicité - notamment pour des clubs anglais - devient plus forte autour de lui, cela va le tirer vers le haut. Il ne va certainement pas jouer jusqu’à sa retraite à Dortmund. Cela aussi fait partie de la vérité ». Sauf que Bild rapporte qu’un courtisan de taille pourrait bien donner de sacrés maux de tête au Borussia.

Le quotidien allemand indique en effet que Zinedine Zidane a coché le nom de Sancho pour renforcer son équipe et surtout une attaque en perte de vitesse. L’entraîneur français de la Casa Blanca ne cache plus que d’importants mouvements sont attendus du côté du Bernabéu et visiblement Sancho fait partie des plans estivaux merengues. Rembarré dans les dossiers Neymar et Mbappé, mais obligé de renouveler son effectif, le Real Madrid pourrait donc mettre le paquet pour attirer l’Anglais, en plus du Belge Eden Hazard, dont l’arrivée dans la capitale espagnole est annoncée comme imminente. Reste maintenant à savoir jusqu’où est prêt à aller Madrid pour tenter de faire plier le BVB.