On va finir par croire que Bordeaux est maudit dans sa quête d’entraîneur. Après avoir longtemps espéré décrocher la signature de Thierry Henry, les Girondins de Bordeaux ont déplacé leurs espoirs vers un ancien de la maison, le Brésilien Ricardo Gomes. Hier soir, l’optimisme était même monté d’un cran puisque le média brésilien Santista Roxo assurait que le technicien âgé de 53 ans avait été libéré de son contrat par Santos, où il officiait depuis deux mois en tant que directeur sportif.

Mais voilà, malheureusement pour Bordeaux, Santos a visiblement changé d’avis. C’est ce qu’affirme Globobesporte aujourd’hui. « Donné pour acquis, le départ du directeur exécutif pour devenir entraîneur de Bordeaux est devenu une inconnue en raison de la valeur de la clause libératoire stipulée dans son contrat, qui court jusqu’en 2019 », écrit le média brésilien. Le président de Santos, José Carlos Peres, après avoir ouvert la porte à Ricardo, aurait tout simplement retourné sa veste, et réclamerait désormais à Bordeaux le paiement de cette somme, dont le montant n’est pas communiqué.

Un coup dur pour les Girondins, qui n’avaient pas forcément prévu de payer une indemnité à Santos. De son côté, Ricardo ferait son possible pour convaincre son club de le laisser partir gratuitement et aurait rencontré hier soir le président et le conseil d’administration du club. Il leur a fait savoir qu’il était déjà d’accord avec Bordeaux, mais doit désormais demander si le club français est prêt à lâcher une compensation financière. Le retour de Ricardo en Gironde devient subitement incertain...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10