L’Olympique Lyonnais a presque tout pour être heureux. Samedi, les Rhodaniens ont réalisé une belle opération puisqu’ils se sont imposés face au FC Nantes (2-0) avant de voir Monaco concéder le match nul face à Amiens. De quoi donner le sourire aux Gones qui prennent la deuxième place seuls, en attendant que l’OM joue aujourd’hui face à Angers. Les pensionnaires du Groupama Stadium restent sur une belle série de 10 matches sans défaite en Ligue 1. En effet, ils n’ont plus perdu en championnat depuis le 11 février (défaite 0-2 contre Rennes). On peut même ajouter qu’ils sont sur une série de 7 succès consécutifs en L1 (Caen, Marseille, Toulouse, Metz, Amiens, Dijon, Nantes). Invaincus au mois d’avril, les hommes de Bruno Genesio arrivent en forme au meilleur moment.

L’OL est revenu à plus de simplicité offensivement

C’est notamment le cas dans le secteur offensif. Malgré la longue absence de Nabil Fekir (absent entre la 27ème et la 33ème journée), les pensionnaires du Groupama Stadium ont su traverser cette période avec succès. L’échec face au CSKA Moscou en Europa League (défaite 2-3 à domicile le 15 mars lors du match retour à Lyon) a aussi été digéré. Bruno Genesio explique comment son équipe a su se remettre d’aplomb. « On a le temps de travailler, de nous ressourcer physiquement et mentalement. Coup de chapeau aux joueurs, qu’on avait enterré après l’élimination contre Moscou. Nos résultats sont le fruit d’un vrai travail collectif. Quand tout le monde tire dans le même sens, c’est plus facile. »

Souvent pointés du doigt, par Genesio lui-même, pour leurs excès d’individualisme (notamment Mariano et Memphis), les attaquants ont su se mettre au service du collectif et arrêter de jouer chacun pour soi. Ce qui permet à Lyon de marquer autant de buts qu’avant mais en ayant un jeu un peu plus abouti collectivement. Nabil Fekir n’a pas nié que ses coéquipiers avaient su se remettre en question. « C’est l’état d’esprit qui a changé. On s’est tous remis en question après notre mauvaise passe. Tout se passe bien pour le moment et j’espère que ça va continuer ». Que ce soit en 4-3-3 ou plus récemment dans un 4-4-2 en losange avec Fekir derrière les deux avants-centres, Lyon montre un bien meilleur visage devant (25 buts lors des 10 derniers matches, dont 17 sur les 5 matches d’avril ! ) même si tout n’est pas encore parfait.

Memphis, symbole du renouveau lyonnais

Memphis Depay symbolise ce renouveau lyonnais. Lui qui avait tendance à en faire toujours trop est revenu à plus de simplicité comme ses camarades dont Mariano. Bruno Genesio l’a aussi placé aux avant-postes. Et cela paye puisqu’il reste sur une série de 7 buts et 6 passes décisives lors des 6 derniers matches. « Memphis a une attitude exceptionnelle, a assuré Genesio Il a fait des courses de replacement en fin de match. Il se plaît à ce nouveau poste. On le sent épanoui dans le groupe ». Idem pour Bertrand Traoré qui vient d’enchaîner 4 buts en 4 matches, lui qui n’était justement pas assez tueur sur la première partie de saison. Avec trois buteurs dans le top 10 des meilleurs attaquants de L1 ( Mariano, Fekir et Memphis) et quatre joueurs à plus de 10 buts, l’OL peut compter sur ses joueurs offensifs (Mariano 18 buts, Fekir 17 buts, Memphis 16 buts, Traoré 11 buts).

Des éléments, dont deux ont été recrutés l’été dernier, qui ont grandement contribué au fait que l’OL (78 réalisations) ait battu son record de buts sur une saison en championnat. « Ça se sont des statistiques. C’est vrai que c’est une petite fierté. Le plus important est que l’équipe tourne bien et gagne », a confié Fekir qui a ajouté : « Tout le monde est impliqué à 200%. Il y a un très bon état d’esprit dans le groupe. Le groupe vit bien. On s’entend tous très bien, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Je pense que ça aide beaucoup (...) Avant que je revienne de blessure tout allait très bien aussi. Il y a un très bon état d’esprit. J’espère que ça va continuer comme ça jusqu’à la fin de la saison. On sait qu’on se rapproche de la fin, que la lutte va être dure jusqu’au bout. Même si forcément on a une petite pression, on essaye de rester serein sur le terrain, tranquille et de se faire plaisir au maximum ». Le plaisir, voici donc la recette du succès de l’OL en cette fin de saison !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10