Cet hiver, l’Olympique Lyonnais a accueilli dans l’anonymat un jeune norvégien répondant au doux nom d’Ulrik Yttergård Jenssen. Mais alors, qui est ce footballeur de 16 ans arrivé dans la capitale des Gaules ? Venu dans nos studios, le natif de Tromsø vous raconte son parcours : « J’ai commencé à jouer au football dans un club nommé Flur, dans ma ville natale de Tromsø, en Norvège, avant de rejoindre Tromsø Idrettslag, qui est le plus grand club à Tromsø. Et ensuite, je suis venu à Lyon. Je me décrirais comme un joueur avec une bonne technique, un bon pied gauche, un joueur capable de délivrer des passes décisives pour les attaquants. Je suis un milieu de terrain, et également un défenseur central ».

Un joueur polyvalent, qui a donc tapé dans l’œil des recruteurs lyonnais. Mais justement, comment se sont noués les contacts avec les Gones ? « Ils m’ont vu dans un tournoi international en Pologne. Je jouais pour les U17 norvégiens, et Gérard Bonneau m’a remarqué. Ce n’est pas le genre de choses qui arrivent tous les jours, donc j’étais assez surpris. C’est une opportunité qui ne vient peut-être qu’une fois dans une vie. Je disposais également d’une belle offre de Tromsø, mais je me suis dit que c’était une opportunité unique et j’ai voulu venir ici ».

Une opportunité en or qui l’a donc incité à tenter l’aventure entre Rhône et Saône. Une aventure dont il dresse le bilan : « C’est difficile vous savez, quand vous découvrez un nouvel endroit, de nouvelles personnes. Mais le club m’a très bien accueilli, les joueurs et les coaches sont de bonnes personnes. Je suis donc impatient de voir la suite. J’ai progressé en tant que joueur et en tant que personne. Je veux toujours progresser, donc je bosse à l’entraînement. Au départ, c’était difficile parce que je ne parlais pas français. Mais je prends des cours, et je m’intègre de mieux en mieux au groupe ».

Une intégration progressive, qui lui permet de nourrir de belles ambitions pour la saison prochaine, restant malgré tout mesuré : « Je vais jouer pour les U19, j’ai pour but d’évoluer aussi avec la réserve. Je parle tous les jours avec les membres de l’encadrement, je pense donc que c’est une ambition que je peux atteindre. M’entraîner avec l’équipe première ? Oui, c’est possible ! Mais je ne me focalise pas là-dessus, je n’ai que 16 ans ». Une belle maturité pour un si jeune espoir.